AccueilMoyen-OrientIranIRAN. Inquiétudes pour les milliers de civils kurdes arrêtés par le régime

IRAN. Inquiétudes pour les milliers de civils kurdes arrêtés par le régime

IRAN / ROJHILAT – Alors qu’en moins de trois mois, 124 civils kurdes, dont 15 enfants et 7 femmes, ont été tués par les forces gouvernementales iraniennes, l’inquiétude est immense pour plus de 65000 autres civils arrêtés à mesure que des corps sans vie de civils tués sous la torture sortent des cachots du régime à travers le Kurdistan iranien.

Une des victimes kurdes kidnappées par le régime iranien est Ameneh Darvizheh, originaire de Piranshahr. Depuis 3 semaines, les proches de cette femme, mère de deux enfants, n’ont plus de nouvelles d’elle.

Ameneh Darvizheh, une femme kurde de Piranshahr qui a été arrêtée lors des manifestations actuelles, est toujours au centre de détention des institutions gouvernementales iraniennes après près de trois semaines de détention.

En novembre 2022, Ameneh Darvizheh, 40 ans et habitante de Piranshahr, a été arrêtée par les forces gouvernementales iraniennes alors qu’elle cherchait un de ses enfants au milieu des manifestants.

Selon une source bien informée, alors qu’elle cherchait son enfant, cette femme s’est assise par terre en raison de fortes douleurs et de fatigue à la jambe et a été immédiatement arrêtée par les forces gouvernementales iraniennes.

Depuis, Ameneh Darvizheh, mère de deux enfants, est détenue au centre de détention des services de renseignement iraniens à Ourmia depuis 21 jours et ses proches n’ont plus de ses nouvelles.

Photo de couverture : Dler Nasiri, ancien prisonnier politique et originaire du village de Tangisar dans la ville de Sanandaj (Sînê), a été enlevé par les forces gouvernementales pour la deuxième fois au cours des deux derniers mois, le mercredi 7 décembre 2022, sur son lieu de travail. (Hengaw)

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici