AccueilMoyen-OrientIranIRAN. 122 civils kurdes tués en 80 jours de manifestations anti-régime

IRAN. 122 civils kurdes tués en 80 jours de manifestations anti-régime

IRAN / ROJHILAT – Au cours des 80 jours de protestations au Kurdistan d’Iran, au moins 122 civils kurdes, dont 7 femmes et 14 enfants, ont été tués et plus de 8 000 autres blessés par les tirs directs des forces gouvernementales.

D’après les statistiques enregistrées par l’ONG Hengaw, sur un total de 122 citoyens qui ont été tués lors des récentes manifestations, 106 cas, soit 87 % du nombre total de cas, ont été tués par les tir direct des forces gouvernementales iraniennes.

Cause des décès :

– Tir direct des forces gouvernementales iraniennes : 106 cas, représentant 87 % de tous les cas.
– Meurtres sous la torture : 7 cas, représentant 5,7 % de tous les cas.
– Tués sous les coups de matraque : 7 cas soit 5,7% de tous les cas.
– Décès par suffocation au gaz lacrymogène : 1 cas, soit 0,8 % de tous les cas
– Mort par arme blanche : 1 cas, soit 0,8 % de tous les cas

Sur les 122 personnes tuées, il y avait 7 femmes et 14 enfants de moins de 18 enfants.

Les statistiques disponibles sont basées sur la vérification et l’authentification de l’identité des victimes jusqu’à présent, et l’équipe de recherche de Hengaw croit toujours que le nombre de morts et de blessés est plus élevé que cela.

Séparation des civils kurdes tués par provinces

Province du Kurdistan : 38 cas

Sanandaj (Sînê) : 19 cas,
Baneh : 4 cas,
Diwandrreh : 4 cas,
Saqqez : 4 cas,
Marivan : 2 cas,
Dehgolan : 2 cas,
Kamiyaran : 3 cas,

Province de l’Ouest de l’Azerbaïdjan (Ourmia) : 47 cas
Mahabad : 14 cas,
Urmia : 5 cas,
Oshnaviyeh : 4 cas,
Piranshahr : 7 cas,
Bukan : 17 cas,

Province de Kermanshah (Kermashan) : 20 cas
Kermanshah : 8 cas,
Javanroud : 7 cas,
Islamabad-e-Gharb (Shabad) : 3 cas, Qasr-e-Shirin : 1 cas,
Salas Babajani : 1 cas,

Province d’Ilam : 2 cas
Ilam : 2 cas

Civils kurdes tués dans des villes hors du Kurdistan : 15 cas

Téhéran : 5 cas,
Karaj : 4 cas,
Quchan : 2 cas,
Hamadan : 1 cas,
Qazvin : 1 cas,
Arak : 1 cas,
Varamin : 1 cas

Statistiques relatives aux civils kurdes arrêtés

Au cours de 50 jours de manifestations, plus de 6 500 citoyens kurdes ont été kidnappés par les agences de sécurité iraniennes, et dans la situation actuelle, Hengaw a pu vérifier l’identité de 1 510 d’entre eux. Sur ces 1 510 personnes, 171 sont des femmes et 138 des enfants.

Il convient de préciser que, sur la base de l’enquête finale, Hengaw déclare que les citoyens arrêtés sont systématiquement soumis à la torture physique et mentale. Par ailleurs, au moins 7 de ces civils kurdes ont été tués sous la torture dans les villes d’Ourmia (2 cas), Sanandaj (2 cas), Saqqez, Ilam et de Téhéran.

La situation des civils kurdes blessés :

Lors des récentes manifestations, on estime qu’environ 8 000 citoyens kurdes ont été blessés par des tirs directs des forces gouvernementales iraniennes, et l’état physique de 40 d’entre eux serait critique.

L’équipe juridique de Hengaw, chargée d’enquêter et de vérifier les rapports obtenus, souligne que les statistiques disponibles n’incluent que les cas dans lesquels Hengaw a pu communiquer d’une manière ou d’une autre avec les familles des victimes, des personnes arrêtées, des blessés ou des personnes proches. à eux, et également sur la base des informations et des images disponibles. Mais Hengaw pense que les chiffres augmenteraient si internet était entièrement rétabli, tout comme la possible décision des familles qui voudraient parler de leurs proches tués, blessés ou arrêtés.

Hengaw

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici