AccueilKurdistanRojavaSYRIE. Deux filles décapitées par des membres de DAECH dans le camp...

SYRIE. Deux filles décapitées par des membres de DAECH dans le camp al-Hol

SYRIE / ROJAVA – Les autorités kurdes ont découvert les corps décapités de deux filles âgées de 15 et 11 ans dans la section réservée aux familles étrangères de l’État islamique.

Deux corps d’enfants décapités ont été découverts dans le camp d’al-Hol, dans le nord-est de la Syrie. Les victimes sont deux filles âgées de 15 et 11 ans, a déclaré une porte-parole de l’administration du camp. Les parents des fillettes seraient des Égyptiens.

La macabre découverte des corps a été faite dans la section « Muhajirat » lundi. La direction du camp a parlé d’un « acte honteux » attribué au groupe terroriste « Etat islamique » (DAECH / ISIS). L’autorité de sécurité de l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie, Asayish, a ouvert une enquête et bouclé le site. Pour des raisons tactiques, les Asayish n’ont pas voulu donner plus de détails sur l’affaire pour le moment.

Depuis la zone abritant des muhâjir (émigrants, exilés, réfugiés), membres étrangers de DAECH, la terreur se répand dans toutes les autres zones du camp. Les terroristes de l’Etat islamique fidèles à la l’idéologie islamiste ont mis en place la force Hisba, sur le modèle de la soi-disant Brigade Al-Khansa, la police religieuse de l’Etat islamique pour les femmes. Cette force commet des atrocités et des meurtres contre des personnes accusées de ne pas respecter les règles de l’EI. En outre, la force est responsable de l’endoctrinement des enfants avec l’idéologie de DAECH. Les mineurs sont ensuite enrôlés par « les lionceaux du califat », enfants soldats de DAECH.

« Pépinière de djihadistes »

Il y a régulièrement des meurtres commis par les terroristes de DAECH dans le camp d’al-Hol abritant environ 56 000 proches des djihadistes de DAECH/ISIS, des déplacés syriens et des réfugiés irakiens. Al-Hole est qualifié de « pépinière de djihadistes » à cause de l’idéologie jihadiste perpétuée notamment par les femmes de DAECH qui inculquent le terrorisme islamiste de DAECH aux enfants présents dans le camp et massacrent celles et ceux qui ne vivent pas selon la charia islamiste.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici