AccueilKurdistanRojavaSYRIE. Le transfert d'HTS atteint Girê Spî

SYRIE. Le transfert d’HTS atteint Girê Spî

SYRIE / ROJAVA – Le transfert de mercenaires de la branche al-Qaïda syrien, HTS vers les zones occupées par la Turquie se poursuit. Des dizaines de mercenaires du HTS ont atteint Girê Spî, ville kurde occupée par la Turquie depuis 2019.

Hayat Tahrir al-Sham (HTS) est une ramification d’Al-Qaïda en tête des listes terroristes dans le monde. Même si la Turquie classe aussi officiellement le successeur de la faction syrienne d’al-Qaïda, Jabhat al-Nusra, comme une « organisation terroriste », il n’y a pas que des relations organiques entre l’État turc et les djihadistes, ils sont aussi activement utilisés comme mercenaires par les armée turque.

Il y a quelques semaines, la Turquie a commencé à retirer les mercenaires du HTS d’Idlib et à les relocaliser à Afrin occupée. Là, ils ont largement repoussé les groupes de mercenaires pro-turcs mutuellement hostiles et se sont construits jusqu’à la frontière de Minbic. Comme l’EI, la Turquie n’hésite pas non plus à utiliser le territoire turc comme arrière-pays pour les djihadistes avec HTS. Les mercenaires du HTS ont été transférés à Girê Spî (Tall Abyad) occupé via la Turquie. Beaucoup voient la concentration de HTS dans le nord de la Syrie comme des préparatifs concrets pour une attaque massive contre la région. Dans le même temps, des terres sont mises à disposition des mercenaires salafistes en échange d’Idlib. De cette manière, la Turquie espère répondre aux demandes russes de retirer HTS d’Idlib et d’obtenir le feu vert pour une attaque contre le Rojava.

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici