AccueilMoyen-OrientIranIRAN. 18 journalistes arrêtés lors des protestations anti-régime

IRAN. 18 journalistes arrêtés lors des protestations anti-régime

IRAN. Jusqu’à présent, le régime a arrêté 18 journalistes durant les protestations, selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) a appelé les autorités iraniennes à libérer immédiatement et sans condition tous les journalistes arrêtés alors qu’ils couvraient des manifestations de masse dans tout le pays et à rétablir l’accès à Internet bloqué.

Le CPJ a appris de multiples sources en Iran qu’au dimanche 25 septembre, au moins 18 journalistes avaient été arrêtés alors que des affrontements entre les forces de sécurité et des manifestants avaient fait des dizaines de morts. Les détails des arrestations sont rares au milieu d’une panne d’Internet et de perturbations majeures des réseaux téléphoniques et des réseaux sociaux, mais des sources du CPJ ont déclaré que plusieurs des journalistes ont été arrêtés lors de perquisitions après minuit à leur domicile. Les sources ont indiqué que les forces de sécurité – qui ont confisqué les appareils électroniques des journalistes – n’ont pas identifié l’agence qu’elles représentaient ni produit de mandats d’arrêt ou d’explication des accusations.

 

 

Les manifestations anti-régime secouent le pays depuis la mort de Mahsa (Jina) Amini, une jeune Kurde de 22 ans tuée par la police des mœurs à Téhéran après être arrêtée le 13 septembre car « mal voilée». Alors que le régime iranien prétendait qu’elle était morte à cause des problèmes de santé antérieurs, un scanner du crâne de Jina Amini montre une fracture osseuse, une hémorragie et un œdème cérébral.

#MahsaAmini  #EndIranRegime #IranProtests #LetUsTalk #Jîna_Emînî #Jina_emini #WhiteWednesdays #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #JinaMahsaAmini #opiran #IranRevolution2022 #Iranianwomen

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici