Raisi dit être « défenseur de la lutte contre l’injustice », Erdogan s’insurge contre les « invasions »

0
193
Alors qu’on assiste à un bain de sang commis par les mollahs iraniens dans les villes kurdes d’Iran où les forces de sécurité utilisent des balles réelles contre les foules protestant depuis cinq jours contre le meurtre de Mahsa Amini, le président iranien Ebrahim Raïssi reçu devant l’Assemblée générale des Nations unies à New York a prétendu être le « défenseur de la lutte contre l’injustice».
 
Son homologue turc Erdogan, qui se nourrit également du sang des Kurdes et des femmes, a déclaré à peu près au même moment, qu’ « aucune invasion ne peut être justifiée » dans une interview accordée à Judy Woodruff pour l’émission d’information américaine PBS. Erdogan parlait de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, se gardant de dire que la Turquie avait envahi une bonne partie du Rojava et de la Syrie où ses forces commettent des crimes de guerre et crimes contre l’humanité…
 
Ces deux dictateurs colonialistes et misogynes tentent de se faire passer pour des bonnes âmes charitables, mais le monde entier connait leurs vrais visages et ils seront envoyés au dépotoir de l’Histoire par les femmes et les hommes des peuples qu’ils oppriment.
 
 
Mahsa (Jina) Amini était une jeune Kurde de 22 ans. Elle a été tuée par la police des mœurs à Téhéran car « mal voilée». Alors que le régime iranien prétendait qu’elle était morte à cause des problèmes de santé antérieurs, un scanner du crâne de Jina Amini montre une fracture osseuse, une hémorragie et un œdème cérébral.
 
#IranProtests #LetUsTalk #Jîna_Emînî #Jina_emini #WhiteWednesdays #MahsaAmini #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #Mahsa_Amini

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici