IRAN. Scène de guerre dans les villes kurdes

0
140
IRAN / ROJHILAT – Les forces armées iraniennes ont assiégé les villes kurdes d’Iran où plus de 500 civils ont été blessés, une dizaines tués tandis que des centaines d’autres ont été arrêtés au cours des manifestations depuis quatre jours de consécutifs depuis le meurtre de Mahsa Amini par la police des mœurs à Téhéran. De nombreux blessés ont perdu la vue, d’autres gravement blessés se cachent car s’ils se rendent aux hôpitaux, ils seront arrêtés par les forces iraniennes qui ont également assiégé les hôpitaux. La situation est très critique dans la région où l’internet a été coupé et où deux frères journalistes, Masoud et Khosro Kordpour, ont été arrêtés alors qu’ils couvraient les manifestations.
 
Des sources à Sardasht, Oshnavieh, Orumiyeh, Bukan, Sanandaj (Sînê), Dehgolan, Kermanshah, Paveh et Eslamabad-e Gharb rapportent que ces villes sont militarisées et qu’au moins 27 manifestants ont été blessés par les forces anti-émeutes.
 
Des sources bien informées dans la ville de Saqqez, province du Kurdistan, ont déclaré à IranWire que mardi soir, au moins 14 personnes se sont rendues à l’hôpital après avoir été blessées lors de manifestations de rue.
 
Parmi les blessés, beaucoup ont été touchés à l’œil par des plombs et des balles en caoutchouc. Plusieurs ont perdu la vue d’un œil ou des deux. Dans certains cas, des coups de feu ont été tirés sur des manifestants à très courte distance, à un mètre près.
 
Deux autres habitants de Saqqez nommés Hiva Rasouli et Ahmad Zarei ont été arrêtés la nuit dernière et emmenés dans un lieu inconnu, après que des dizaines d’autres ont été arrêtés lundi. À Bukan, deux frères journalistes, Masoud et Khosro Kordpour, ont été arrêtés alors qu’ils couvraient les manifestations.
 
Comme ce fut le cas mardi, les forces de sécurité ont été massivement déployées dans les villes kurdes de Sanandaj et Saqqez. Cette dernière est la ville natale de Mahsa Amini, victime de la police des mœurs, dont la mort a déclenché des manifestations dans tout le pays.
 
Des militants des droits civiques à Sanandaj ont déclaré que de grandes quantités d’équipements militaires et d’unités spéciales ont rempli aujourd’hui la cour du bureau du gouverneur, ainsi que celle du département de l’eau et des égouts et même le bureau des douanes locales.
 
Des officiers armés et des canons à eau sont également stationnés autour des places Ferdowsi et Eghbal de la ville. L’une des rues menant à la place Eghbal accueille actuellement deux bus remplis d’agents de sécurité armés et en uniforme. Un riverain a déclaré que l’endroit donnait l’impression « une zone d’exercice militaire. »
 
Un témoin a ajouté : « J’ai personnellement vu les arrestations de sept personnes [lundi et mardi]. Dans un cas, le détenu, qui était un adolescent qui n’avait probablement pas plus de 16 ans, a été battu si violemment avec une matraque que tout son visage était contusionné et ensanglanté. »
 
Un autre habitant de Sanandaj a déclaré à IranWire : « Ils sont tellement pressés d’arrêter les gens qu’ils n’attendent pas l’arrivée des voitures ou des camionnettes de police. Ils emmènent les gens à moto – vers Dieu sait où. »
 
Hier soir, à Sanandaj, ont déclaré des témoins oculaires, des unités des forces spéciales ont également fait voler deux drones au-dessus de la tête pour tenter d’identifier les civils qui y participaient. Plusieurs personnes ont également signalé qu’un certain nombre de femmes non armées avaient été battues, frappées à coups de poing et de pied par des agents sans raison claire – l’une, potentiellement, pour la provocation à porter une robe blanche. (Iran Wire)
 
Mahsa (Jina) Amini était une jeune Kurde de 22 ans. Elle a été tuée par la police des mœurs à Téhéran car « mal voilée». Alors que le régime iranien prétendait qu’elle était morte à cause des problèmes de santé antérieurs, un scanner du crâne de Jina Amini montre une fracture osseuse, une hémorragie et un œdème cérébral.
 
#IranProtests #LetUsTalk #WhiteWednesdays #MahsaAmini #TwitterKurds #مهسا_امینی #Rojhilat #Mahsa_Amini
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici