AccueilKurdistanRojavaROJAVA. Affrontements entre les forces kurdes et les terroristes de l'EI dans...

ROJAVA. Affrontements entre les forces kurdes et les terroristes de l’EI dans le camp al-Hol

SYRIE / ROJAVA – Lors des fouilles du camp al-Hol abritant les familles de DAECH, une escarmouche a éclaté entre des terroristes de l’EI et les forces de sécurité. L’un des djihadistes de l’EI est mort, quatre autres ont été arrêtés avec une grande quantité d’armes.
 
Une opération anti-EI se déroule dans le camp al-Hol depuis le 25 août. Des milliers de membres des djihadistes de l’EI sont hébergés dans le camp. Le gouvernement autonome tente de prendre le contrôle du camp qui est un terreau fertile où les femmes de DAECH élèvent une nouvelle génération de djihadistes encore plus dangereuse que DAECH.
 
Un mercenaire de l’Etat islamique tué
 
Comme l’ont rapporté les forces de sécurité intérieure, un accrochage a eu lieu jeudi soir entre des unités des Forces démocratiques syriennes (FDS) et des Unités de défense des femmes (YPJ) avec des gangs de l’EI. À 1 h du matin, les FDS et les YPJ avaient lancé une opération dans le secteur 5 du camp d’al-Hol. Un groupe de djihadistes de l’EI a alors tenté de s’en échapper. Une bagarre a éclaté. Un djihadiste caché sous une burqa de femme a été tué et quatre autres djihadistes de l’EI, dont deux femmes, ont été arrêtés. Deux fusils d’assaut AK-47 ont été saisis aux djihadistes.
 
Lance-roquettes, fusils d’assaut et grenades
 
Le 15e jour de l’opération, un mercenaire de l’EI a été tué, huit autres ont été arrêtés. Deux détonateurs cachés par les mercenaires, trois fusils d’assaut AK-47 et 10 chargeurs, un lance-roquettes RPG-7, 12 grenades à main, 25 cartouches de pistolet, un chargeur Glock, un silencieux, un ordinateur et plusieurs téléphones ont été saisis. ANF
 
Depuis près de deux semaines, les forces kurdes fouillent le camp al-Hol abritant des jihadistes de DAECH où ils ont arrêté près de 150 suspects, dont des femmes, affiliés à l’État islamique. Elles ont également découvert des caches souterraines, une « prison », un « tribunal islamique », une « école » inculquant l’idéologie extrémiste de DAECH… dans le camp le plus dangereux au monde. Les forces de sécurité ont détruit d’importantes structures de l’EI, libérer des prisonniers, confisquer du matériel et arrêter de nombreux djihadistes présumés de l’EI.
 
« Pépinière de djihadistes » 
 
Il y a régulièrement des meurtres commis par les terroristes de DAECH dans le camp d’al-Hol abritant environ 56 000 proches des djihadistes de DAECH/ISIS, des déplacés syriens et des réfugiés irakiens. Al-Hole est qualifié de « pépinière de djihadistes » à cause de l’idéologie jihadiste perpétuée notamment par les femmes de DAECH qui inculquent le terrorisme islamiste de DAECH aux enfants présents dans le camp et massacrent celles et ceux qui ne vient pas selon la charia islamiste.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici