ROJAVA. Un cadre du PJAK tué par un drone turc à Qamishlo

0
146
SYRIE / ROJAVA – Yusif Mehmud Rebani, un cadre du parti kurde PJAK, a perdu la vie suite à l’attaque menée par un drone turc le 6 juillet dans le district de Sîna, à Qamishlo.
 
Le Conseil des affaires intérieures de la région de Cizre a annoncé qu’un membre du commandement du PJAK, qui s’était rendu dans la région, est tombé martyre lors de l’attaque qui a eu lieu dans le district de Sîna à Qamishlo le 6 juillet.
 
Yusif Mehmud Rebani (Rêzan Cawîd), cadre du « Parti pour une vie libre au Kurdistan » (Partiya Jiyana Azad a Kurdistanê – PJAK), actif au Kurdistan iranien, était venu dans le nord et l’est de la Syrie pour une série d’échanges et pour voir de près les réalisations de la révolution du 19 juillet et de rassembler les gens dans quatre parties du Kurdistan.
 
#NoFlyZone4Rojava: Fermer l’espace aérien du Rojava aux drones et avions turcs
 
Le Conseil de l’intérieur de l’administration autonome démocratique de la région de Cizre a fait une déclaration à la presse concernant les dernières attaques de l’État turc contre les régions du nord et de l’est de la Syrie.
 
La déclaration faite en kurde et en arabe a été lue par Kenan Berekat et Hemrîn Elî, coprésidents du Conseil des affaires internes de la région de Cizre. Les deux responsables ont de nouveau appelé la communauté internationale à fermer l’espace aérien du Rojava aux drones et avions turcs afin d’empêcher les massacres des civils et des combattants devenus quotidiens ces dernières semaines.
 
Ils ont déclaré: « En tant que commission des affaires intérieures de la région de Cizre, nous condamnons ces actes immoraux contre l’humanité. Nous appelons notre peuple en lutte à agir dans un esprit de résistance et de guerre populaire révolutionnaire, à toujours se rallier autour de ses forces militaires et de ses administrations autonomes, et à être vigilant contre toutes les méthodes de guerre spéciales que l’ennemi utilise pour détruire la volonté de notre peuple.
 
Les États garants du cessez-le-feu, la Russie et la Coalition internationale contre le terrorisme, sont responsables de cette guerre. Nous savons que l’État turc envahisseur a commis des crimes contre notre peuple dans le cadre de la réalisation de ses intérêts particuliers. Pour cette raison, nous appelons les organisations internationales compétentes et les organisations de défense des droits de l’homme telles que l’ONU et le Conseil de sécurité de l’ONU à fermer l’espace aérien de la région, dans le cadre de leur responsabilité envers notre peuple et nos forces qui combattent l’EI plutôt que le monde. »
 
#NoFlyZone4Rojava
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici