AccueilKurdistanRojavaLes Kurdes célèbrent les 10 ans de la révolution du Rojava à...

Les Kurdes célèbrent les 10 ans de la révolution du Rojava à l’ombre des menaces d’invasion

Le 19 juillet 2012, les Kurdes du Rojava jetaient les fondations d’une révolution féministe, écologique, sociale et pluraliste depuis la ville de Kobané en se lançant dans l’établissement d’un gouvernement autonome au milieu de la guerre civile en Syrie. Aujourd’hui, 10 ans après les acquis considérables réalisés par cette révolution avant-gardiste, les Kurdes syriens sont plus que jamais menacés par la Turquie impérialiste et en ce moment-même, Erdogan, Poutine et Ebrahim Raisi, trois des despotes régionaux, discutent du sort qu’ils veulent réserver au Rojava qui n’est reconnu par aucune puissance mondiale, malgré le service qu’il leur a rendu en débarrassant l’Humanité du terrorisme islamiste…
 
Il y a dix ans, le 19 juillet 2012, les Kurdes ont trouvé leur propre « Journée de la liberté » lorsque les habitants de Kobané ont pris le contrôle de leur propre destin, repoussant les forces syriennes d’Assad et se sont lancés dans l’établissement de leur propre gouvernement autonome. Le jour suivant, le 20 juillet, les habitants d’Afrin les ont rejoints dans cette entreprise, déclenchant une vague de résistance réussie dans les jours et les mois à venir dans la région qui a émergé sous le nom de Rojava. La résistance héroïque de ces hommes et femmes kurdes assiégés a immédiatement inspiré la solidarité des spectateurs du monde entier et des peuples de toutes les nations se sont ralliés à la défense de Kobané.

Ce qui est devenu connu sous le nom de révolution du Rojava s’est directement inspiré du leadership et des écrits d’Abdullah Öcalan ; c’était une mise en œuvre pratique de ses idées politiques fondamentales et une contribution unique à la politique du Kurdistan et de la région élargie du Moyen-Orient, avec des implications mondiales et des leçons précieuses pour l’ensemble des peuples du monde.

La révolution du Rojava représente une transformation totale de l’organisation sociale, une transformation qui introduit la démocratie populaire et l’auto-organisation de la base dans les fondements et la structure entière de la société, impliquant la participation directe des hommes et des femmes de toutes croyances sur la base d’une pleine égalité. En résumé, l’émergence du Rojava devait être la réalisation contemporaine d’un rêve de longue date des peuples à travers le monde et au cours des siècles de vivre dans la liberté et la possibilité de contrôler leur propre vie au sein d’une communauté harmonieuse d’égaux. Essentiellement, le Rojava signifiait espoir et construction d’une nouvelle vie. À l’occasion du 10e anniversaire de la révolution du Rojava, la paix au Kurdistan honore ses réalisations remarquables et sa résilience. Il reste une lueur d’espoir pour le monde entier.

Le Rojava a été établi dans une situation d’adversité la plus extrême et né de la nécessité dans le contexte d’un conflit intense qui a exigé une mobilisation urgente pour défendre ces communautés à prédominance kurde et repousser les incursions agressives du régime syrien et des soi-disant gangs terroristes de l’État islamique. Contre toute attente, le Rojava a uni les Kurdes/Yézidis, les Arabes, les Arméniens et toutes les autres peuples et confessions dans une cause commune de construction d’une société plus juste qui serait dirigée selon des principes démocratiques, un développement jamais vu auparavant dans une région soumise à la tyrannie et à des dictatures oppressives.

Les ambitions de la révolution du Rojava ne se sont pas arrêtées à des mesures défensives pour diriger une société dans les difficultés posées par les conditions de siège. Les Kurdes et leurs alliés qui ont construit la révolution du Rojava ont procédé à la mise en œuvre du « confédéralisme démocratique », un nouveau modèle radical d’organisation politique fondé sur des principes libertaires impliquant l’autonomie, la démocratie directe et l’auto-gouvernance.

En outre, la révolution du Rojava a également intégré les principes fondamentaux de la politique environnementale, du féminisme, de l’antiracisme, de l’humanisme et du multiculturalisme dans une perspective moderne qui cherche à relever les principaux défis auxquels l’humanité et la planète sont confrontées au moment présent de l’histoire. Pour ces raisons, ainsi que des sentiments de solidarité avec la justice de la cause kurde, ont inspiré la solidarité internationale pour la Révolution du Rojava. C’est là que réside toute l’importance du Rojava pour l’avenir de l’humanité dans son ensemble.

Il est essentiel de reconnaître que les idées qui ont inspiré les hommes et les femmes qui se sont battus pour le Rojava se sont directement inspirées des idées politiques et du leadership d’Abdullah Öcalan. À cet égard, le Rojava est une manifestation tangible des idéaux démocratiques d’Öcalan et du mouvement kurde. Ceux-ci continuent d’apporter une contribution vitale à la transformation de la région du Moyen-Orient et offrent de l’espoir aux peuples du monde entier. À partir de l’exemple du Rojava, les fondations d’une nouvelle société sont en train d’être posées, ce qui a des implications pour nous tous.

La révolution du Rojava est une révolution de tous les peuples du Moyen-Orient et du monde qui sont à la recherche de la justice et une société meilleure.

 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici