Le Rojava déclare l’état d’urgence contre une invasion imminente turque

0
226
SYRIE / ROJAVA – La Turquie serait sur le point de lancer une opération militaire contre les Kurdes syriens après des jours de renforts militaires. Il semble que la Turquie vise les régions de Tal Rifaat et Manbij.
 

L’administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est (AANES) a déclaré l’état d’urgence en prévision de toute attaque turque dans la région par un communiqué publié sur son site officiel.

La décision a été prise lors d’une réunion d’urgence de l’Assemblée générale face aux menaces d’occupation turques. Dans un communiqué publié à l’issue de la rencontre, l’Administration autonome a indiqué que tous les moyens seront mobilisés pour « défendre la population contre toutes les attaques hostiles » .

Voici le communiqué de l’AANES: 

« L’État turc veut occuper plus de zones en Syrie, provoquer un changement démographique, déplacer la population locale, créer une crise de sécurité et déclencher un mouvement de fuite. Cette action vise à étendre la zone d’occupation turque, ce qui permettra le retour de la terreur et des aspirations extrémistes. Dans le même temps, les intérêts de l’administration autonome, pour laquelle se sont battus les membres des peuples ancestraux en Syrie, seront considérablement affectés. De plus, l’action affectera la sécurité et l’intégrité territoriale de la Syrie L’État turc s’est engagé dans l’occupation du territoire syrien depuis qu’il a subi la défaite dans la guerre contre le nord et l’est de la Syrie menée par des groupes extrémistes », a déclaré l’administration autonome.

Selon cela, l’état d’urgence sera déclaré dans toute la zone autonome, et les conseils locaux et les municipalités ainsi que les institutions de l’administration autonome seront informés séparément du plan d’urgence adopté contre la menace. « Tous les moyens seront mobilisés contre les attaques contre les territoires de l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie. L’Assemblée générale et les conseils civils autonomes doivent donner la priorité aux mesures contre la menace. »

Le gouvernement turc menace depuis un certain temps une nouvelle invasion du nord de la Syrie, Tel Rifat et Manbij étant désignés comme premières cibles. Les attaques de l’armée turque et de ses mandataires djihadistes tuent presque quotidiennement des habitants de la région. Actuellement, les grandes puissances, les États-Unis et la Russie, n’ont apparemment pas encore convenu d’une extension de la zone d’occupation turque en Syrie. Le dirigeant turc Erdogan a annoncé qu’il se rendrait à Téhéran le 19 juillet. La visite en Iran est vraisemblablement liée à l’opération militaire prévue à Tel Rifat.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici