PCF: Défendons le Kurdistan contre l’invasion turque

0
303
PARIS – Alors que les attaques turques visant le Rojava se sont intensifiées en parallèle aux menaces d’invasion imminente de la région par la Turquie, le Parti Communiste Français (PCF) appelle à soutenir le peuple kurde contre le fascisme colonialiste turc.
 
Dans un communiqué publié aujourd’hui, le PCF appelle à manifester aux côtés des Kurdes de France le 11 juin prochain pour défendre le Kurdistan contre l’invasion turque.
 
Voici le communiqué du PCF:
 
« Le conseil de sécurité turc, composé de civils et de militaires et présidé par R.T. Erdogan, vient d’adopter les plans d’une offensive généralisée contre les territoires kurdes de Syrie. Cette nouvelle opération vise plusieurs objectifs : achever l’annexion d’une bande frontalière de 30 km de profondeur, chasser la population kurde et les combattants des Unités de protection du peuple (YPG), transformer la zone en « djihadistan » comme cela a été fait dans le canton d’Afrin. Au cœur de cette zone se trouve la ville martyre de Kobané où les unités du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et des YPG avaient infligé leur première défaite à l’organisation de l’État islamique (Daesh) soutenue par la Turquie d’Erdogan.
 
Le tyran d’Ankara entend aussi briser le processus révolutionnaire à l’œuvre au Rojava. Dans cette région autonome de Syrie, toutes les minorités culturelles participent conjointement à l’édification, dans le progrès social, d’une société féministe, écologique et pacifique. Erdogan tente en outre, et comme il en est coutumier, de raviver le sentiment nationaliste de son électorat durement frappé par la crise économique, l’inflation, la dévaluation monétaire et la baisse du pouvoir d’achat. Parallèlement, il poursuit sa politique répressive contre les forces démocratiques de Turquie et, plus particulièrement, contre le Parti démocratique des peuples (HDP).
 
R.T. Erdogan estime que le contexte international lui est favorable : il n’a pas besoin de l’autorisation de V. Poutine accaparé par la destruction de l’Ukraine et sait, après le chantage aux migrants auquel les instances européennes ont cédé, qu’il peut monnayer le silence des puissances occidentales en agitant la menace d’un veto à l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’OTAN.
 
L’attitude agressive de la Turquie suscite de nombreuses craintes cependant. Le chef de la diplomatie américaine, Anthony Blinken, a déclaré qu’une offensive turque en Syrie « saperait la stabilité régionale » permettant à Daesh de reprendre de la vigueur, à l’ombre de la protection turque. Les États-Unis savent de quoi ils parlent lorsqu’ils évoquent la « stabilité régionale » !
 
Cette brutalité de l’État turc se déploie également au Kurdistan d’Irak avec la duplicité du clan féodal des Barzani. Depuis plusieurs mois, des bombardements incessants frappent le Sinjar et les zones de localisation des combattants du PKK. En dépit des protestations officielles de l’État irakien pour atteinte à sa souveraineté, des soldats turcs épaulés de tortionnaires djihadistes se livrent à des violences contre les populations civiles.
 
Les capitulations devant Erdogan ont de lourdes conséquences dont les habitants du Haut Karabakh, notamment, ont fait la dure expérience. Cela se traduit dans toute la région par une montée des tensions à l’égard de la Grèce, de Chypre occupée et dans toute la Méditerranée orientale jusqu’en Libye.
 
Les Kurdes ont payé et paient encore un lourd tribut dans leur lutte contre l’obscurantisme et pour la défense des libertés démocratiques dans la région. Ils sont des acteurs de paix et de justice. Les Kurdes ont besoin de solidarité internationale. Les communistes sont à leur côté et appellent à manifester dans toute la France samedi 11 juin 2022(*) pour exiger que les puissances occidentales sanctionnent la politique d’Erdogan et soutiennent les Kurdes partout où ils se trouvent. »
 
Pascal Torre, responsable-adjoint du secteur international, chargé du Maghreb et du Moyen-Orient
 
Voici les dates et lieux des manifestations du 11 juin :
 
Paris, 14h
Place de la République
 
Marseille,14h
Réformés Canebière
 
Montpelier, 19h
Parc du Peyrou
 
Toulouse, 14h
Gare Matabiau
 
Bordeaux à 14h
Place Stalingrad
 
Rennes à 17h, Charles de Gaulle
 
Reims à 18h, Gare centrale
 
Lille à 15h, Place de la République

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici