La Syrie s’oppose au « projet criminel » d’Erdogan qui veut installer un million de réfugiés dans les zones occupées en Syrie

0
261
SYRIE / ROJAVA – Le gouvernement syrien a rejeté le projet du président turc Recep Tayyip Erdogan qui prévoit d’installer un million de réfugiés syriens dans les régions kurdes et syriennes occupées par la Turquie et ses gangs islamistes, le qualifiant de « jeu agressif » et de « projet criminel » .
 
Selon l’agence de presse officielle Sana, le gouvernement de Damas a réagi à la déclaration de l’État turc selon laquelle il prévoyait renvoyer un million de réfugiés syriens.
 
« Les déclarations du président turc révèlent les jeux agressifs de ce régime contre la Syrie, son unité et son peuple » , a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères dans un communiqué.
 
« Le gouvernement syrien rejette ces plans et demande aux États impliqués financièrement dans ces projets criminels de cesser immédiatement leur soutien au régime turc », ajoute le communiqué.
 
Pas de « zones de sécurité » mais des territoires colonisés
 
Selon le président turc, depuis 2016 et les opérations d’invasion de l’État turc, 500 000 Syriens se sont installés dans les zones d’occupation, qualifiées de « zones de sécurité » .
 
Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré : « La création de ces zones ne sert pas à protéger les territoires frontaliers entre la Syrie et la Turquie, mais à coloniser et à établir un avant-poste pour mener à bien des plans terroristes contre le peuple syrien. »
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici