Commandant yézidi: Nous n’avons pas commencé la guerre, mais nous avons le droit de protéger notre peuple

0
251
KURDISTAN / SHENGAL – Depuis plusieurs semaines, la région yézidie de Shengal est assiégée par le gouvernement irakien qui veut mettre fin à l’autonomie des Kurdes yézidis à la demande de la Turquie. La population vit dans la crainte de nouveaux massacres tandis que les forces yézidies promettent de défendre leur peuple et leurs terres.
 
Pir Çeko, un commandant yézidi: Nous n’avons pas déclenché la guerre, mais nous avons le droit de protéger notre peuple des massacres
 
Pir Çeko
 
Le 18 avril, les attaques militaires irakiennes contre la région de Shengal ont commencé. Le 2 mai, les attaques à Sinûnê et Digor se multiplient. Après les pourparlers, les armes se sont tues pendant une semaine, bien que le parti kurde, le PDK, ait tenté à plusieurs reprises de faire pression sur l’Irak pour qu’il reprenne les attaques. L’agence de presse RojNews s’est entretenue avec Pir Çeko, l’un des commandants des unités de résistance de Shengal (Yekîneyên Berxwedana Şengalê – YBŞ), au sujet des développements et de la guerre. Concernant les causes des attaques, Çeko a déclaré : « Nous voulons que l’opinion publique comprenne que le PDK, la famille Barzani et la Turquie considèrent Shengal comme une région stratégique et essaient de poursuivre la mise en œuvre de leurs plans.»
 
« Shengal a été sauvé par les martyrs »
 
Pir Çeko a mis en garde contre l’occupation de Shengal et un nouveau génocide et a ajouté : «Face aux récentes attaques, l’ennemi doit être conscient que notre peuple a une volonté et une force militaire et est organisé. Shengal a été sauvé des martyrs et sera libéré avec les martyrs.»
 
« Le PDK recourt à de sales méthodes »
 
Pir Çeko a déclaré que la Turquie, le PDK et « quelques personnes qui ont vendu leur dignité mettent la région en grave danger. C’est la tâche du YBŞ de protéger Shengal. Le PDK a recours à de nombreuses méthodes sales pour mettre en œuvre ses plans pour Shengal. Le PDK commence dans les domaines politique, social et militaire. Notre peuple doit en être conscient et agir avec vigilance. Ceux qui nous ont trahis une fois nous trahiront toujours et ne nous défendront jamais. »
 
« Les habitants de Shengal prennent leurs propres décisions concernant leur avenir »
 
Çeko voit un lien entre l’agression du PDK, de la Turquie et du gouvernement irakien et a déclaré : « Nous résisterons à toute attaque et ne nous plierons jamais à personne. Nous ne sommes pas contre l’Irak, mais nous sommes contre les décisions qui sont imposées au gouvernement irakien de l’extérieur. Parce que notre peuple est victime de ces décisions et de ces politiques. Nous ne permettrons pas que des décisions sur l’avenir de Shengal soient prises de l’extérieur. Seul le peuple de Shengal peut déterminer son propre destin. Nous ne permettrons rien d’autres. »
 
« Derrière la guerre, il y a des forces extérieures »
 
Çeko voyait principalement la Turquie et le PDK derrière les attaques actuelles. Les forces qu’ils envoient dans la région de Shengal sont sous l’influence de ces forces. «Malheureusement, certaines personnes parlent au nom des Yézidis. Mais ces gens n’appartiennent pas à Shengal et ne représentent pas les gens de la région. Ils se sont éloignés de l’identité yézidie. Ces individus ont semé la peur parmi la population et prétendent que des milliers de personnes ont quitté Shengal, mais ce n’est pas vrai. Certaines des familles qui ont quitté Shengal rentrent maintenant chez elles. Derrière cette politique se cache un plan du PDK. Elle n’a plus le droit de prendre des décisions concernant Shengal.»
 
« Le PDK devrait abandonner Shengal et faire quelque chose contre l’invasion turque »
 
Le commandant du YBŞ a averti le PDK : « Ce n’est pas la tâche du PDK d’intervenir à Shengal. Au lieu de cela, il est de leur devoir de tenir tête à l’État turc et d’empêcher les attaques d’invasion sur le sud du Kurdistan. Ceux qui décrivent nos forces comme des « forces non officielles » doivent également être bien conscients que les bases de l’armée turque en Irak et au Kurdistan du Sud sont illégales. Même si les forces turques sont soutenues par la famille Barzani, cela contredit les décisions du gouvernement irakien. La présence de ces forces constitue une menace pour l’Irak et en particulier pour le peuple yézidis. »
 
« Nous avons le droit de nous défendre »
 
Concernant la légitimité de l’autodéfense et des forces de sécurité de l’administration autonome de Shengal, Çeko a déclaré : « Il y a des forces de sécurité régionales partout en Irak, tout le monde se défend. En tant que population yézidie, nous avons le droit de nous défendre et d’empêcher les massacres. Nous le répétons: nous résisterons toujours et nous nous défendrons contre ceux qui veulent nous détruire. Nous ne voulions pas de guerre. Nous ne l’avons pas déclenchée. Mais nous avons le droit de défendre notre peuple comme nous l’avons fait auparavant. »
 
ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici