Le nationalisme turc se porte bien en Europe

0
145
Un groupe de militants kurdes a perturbé une fête de turcité organisée à Bâle, en Suisse, lundi dimanche 8 mai. Malheureusement, les médias suisses ont répété le discours officiel turc selon lequel, il s’agissait de la fête des enfants – qui a pourtant lieu le 23 avril et non pas en mai ! Les militants kurdes ont perturbé l’événement nationaliste turc car en ce moment même la Turquie s’en prend aux combattants kurdes au Kurdistan du Sud, en violation du droit international.
 
Suite à l’intervention du groupe kurde, il y a eu une altercation suivie d’arrestation de nombreux militant kurdes qui ont été relâchés 2 jours plus tard. Par ailleurs, le journaliste Sedat Sur qui a couvert l’action du groupe kurde a déclaré qu’il a reçu des menaces de mort de la part des fascistes turcs qui l’ont appelé par téléphone.
 
En Europe, on criminalise les Kurdes et ferme les yeux sur les actions des fachos turcs
 
Si on écoutait les médias suisses, on croirait que « des méchants militants du PKK ont perturbé une gentille fête d’enfants turcs. » La réalité est que les autorités turques organisent des événements nationalistes dans les pays européens (Allemagne, France, Autriche, Belgique…) où il y a une forte communauté turque et pendant ces événements, on voit parfois des enfants déguisés en vaillants soldats turcs.
 
Quelques exemples de ces « fêtes turques » en Europe, en avril 2018, lors d’un événement organisé en Autriche par DİTİB, l’une des institutions les plus importantes du régime turc en Allemagne, dans une de leurs mosquées, des enfants de 4 à 7 ans ont été revêtus d’uniformes militaires turcs et ont été contraints de lire des hymnes militaires turcs avec des armes factices.
 
Toujours en 2018, mais cette fois en Suisse, une association de famille turque a organisé une «soirée dramatique» dans un théâtre de Saint-Gall le 25 mars. Une école turque a utilisé des enfants de 6 ans dans la pièce où les enfants jouent des scènes de guerres.
Les enfants étaient censés reconstituer une scène de la guerre de Çanakkale dans la pièce parrainée par l’ambassade de Turquie à Berne, a écrit Blick et a déclaré qu’il y avait des invités diplomatiques d’Ankara dans les premiers rangs. Des centaines d’adultes filmaient la propagande raciste qui utilisait des enfants.
 
Les enfants d’origine turque sont endoctrinés au nationalisme turc comme leurs frères en Turquie où ils sont endoctrinés dès leur plus jeune âge à la haine raciale, au militarisme, à l’ultranationalisme et au négationnisme. (A ce sujet, lire « L’endoctrinement des enfants par les mouvements ultranationalistes turcs« )
 
En Europe, de nombreux États criminalisent les Kurdes alors qu’ils ferment les yeux sur les actions des fachos turcs sur le sol européen…
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici