Pétition pour les journalistes Marlene Förster et Matej Kavčič

0
108
Les journalistes Marlene Förster et Matej Kavčič ont été arrêtés le 20 avril dernier par le gouvernement irakien alors qu’ils se trouvaient à Shengal, patrie des Kurdes yézidis. Ils sont accusés de « soutien au terrorisme ». Une pétition demandant leur libération vient d’être lancée. 
 
Des amis des journalistes Marlene Förster et Matej Kavčič emprisonnés en Irak ont ​​lancé une pétition pour faire pression sur le gouvernement allemand afin qu’il œuvre à la libération immédiate des deux journalistes.
 
Des amis des journalistes Marlene Förster et Matej Kavčič ont lancé une pétition en ligne sur la plateforme Change.org. La campagne s’adresse au gouvernement fédéral, en particulier à la ministre des Affaires étrangères Annalena Baerbock et au ministère vert des Affaires étrangères, et appelle à une action immédiate pour la libération de la journaliste de Darmstadt Marlene Förster et de son collègue slovène Matej Kavčič.
 
Les deux professionnels des médias ont été arrêtés par les forces de sécurité irakiennes le 20 avril à Shengal et, après deux jours d’interrogatoire, ont été transférés à Bagdad. Les autorités irakiennes les accuseraient apparemment de « soutenir le terrorisme ». Les deux hommes ont été arrêtés par l’armée irakienne peu avant le début de l’escalade militaire à Shengal. Les journalistes internationaux ont ainsi été privés de la possibilité de rendre compte des attaques.
 
Une semaine après l’arrestation de Marlene Förster, on a appris qu’elle était détenue dans une cellule d’isolement au siège des services secrets irakiens. La jeune femme de 29 ans était en grève de la faim jusqu’au premier et jusqu’à présent le seul contact qu’elle a eu via l’ambassade d’Allemagne à Bagdad, qui n’a eu lieu que huit jours environ après son arrestation. Matej Kavčič n’a pas encore permis d’avoir de contact. Le secrétaire d’État slovène Andrej Ster a annoncé la semaine dernière que Kavčič était détenu dans une prison de Bagdad et que le ministère des Affaires étrangères tentait de le contacter et d’obtenir sa libération. Entre-temps, l’Allemagne a repris le soutien consulaire des ressortissants slovènes en application de la directive consulaire de l’UE. Jusqu’à présent, cependant, il n’y a apparemment pas eu de visite dans sa prison.
 
Travail sur un film sur la communauté yézidie
 
Marlene Förster et Matej Kavčič sont à Shengal depuis des mois. Là, ils ont travaillé sur un projet de film sur le développement social des Yézidis et leurs structures d’autonomie gouvernementale, établies après le génocide de l’EI.
 
La campagne pour la libération de Marlene Förster et Matej Kavčič est soutenue par un grand nombre de signataires initiaux, dont des membres de la famille, des collègues et des politiciens. La pétition peut être consultée et signée sur le lien suivant : Freiheit für die im Irak inhaftierten Journalist:innen Marlene Förster und Matej Kavčič! 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici