AccueilMoyen-OrientIrakLes combats ont cessé à Shengal

Les combats ont cessé à Shengal

SHENGAL – Les combats entre l’armée irakienne et les forces yézidies ont cessé après un accord de cessez-le-feu mais les Yézidis craignent que le répit soit de courte durée car la Turquie fait la pression sur le gouvernement irakien pour qu’il mette fin à l’autonomie des Yézidis qui ont survécu au génocide de 2014.
 
Les récents affrontements ont fait un mort parmi les combattants yézidis à Sinune et provoqué la fuite de plus de 4000 civils vers la région autonome kurde d’Irak.
Le régime irakien qui tolère les milices chiites iraniennes sur son sol est parti en guerre contre une poignée de Yézidis qui ont survécu au génocide commis par DAECH / ISIS en 2014 sous le regard complice de la communauté internationale.
 
Pour le site ÊzîdîPress, « Après des négociations à Bagdad, l’armée irakienne et YBŞ ont convenu d’un cessez-le-feu précoce. De nouveaux combats doivent être évités en faisant en sorte que les points de contrôle, auparavant détenus par le seul YBŞ, soient désormais exploités par les deux parties. La situation s’est détendue en conséquence. Cependant, de nombreux Yazidis pensent qu’il ne s’agit pas d’une solution à long terme et craignent que le gouvernement irakien continue de se laisser faire par la Turquie. Cela pourrait conduire à de nouveaux conflits. Les deux parties ont appelé les civils qui ont fui à revenir et ont promis à la population qu’ils seraient en sécurité. »
 
Après les affrontements opposant l’armée irakienne et les Unités de Défense de Shengal (YBŞ) et des Unités de défense des femmes de Shengal (YJŞ) la population yézidie est de nouveau plongée dans la terreur alors qu’elle ne s’est pas encore remise du génocide commis par le groupe État islamique (DAECH / ISIS) en 2014 et qu’elle a été secourue par le PKK tandis qu’elle avait été abandonnée par les gouvernements irakien et du Kurdistan du Sud.

Les habitants de Shengal: Nous nous défendrons

« La situation actuelle ici est calme. Cependant, les activités de certains partis visent toujours à concrétiser l’accord du 9 octobre. Néanmoins, la plupart des familles qui ont quitté leurs maisons sont revenues », a déclaré Heyder Şengalî de l’Asayîşa Êzîdxanê (Forces de sécurité de Shengal), se référant à une déclaration de l’administration autonome. Le MXDŞ avait accusé la direction du PDK d’une « tentative délibérée » de déclencher un flux de réfugiés par des « fake news » et de la propagande lors des affrontements à Shengal.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici