Le comédien kurde Aram Tastekin joue au Festival de Scènes voisines

0
255
PARIS – Les 12 et 13 mai prochains, le comédien kurde Aram Tastekin joue son spectacle « Happy Dreams Hotel », accompagné de l’acteur et musicien Neset Kutas, sous la direction d’Elie Guillou, au théâtre André Malraux, à Chevilly-Larue, en région parisienne.
 
Happy Dreams Hotel est présenté pendant le Festival de Scènes voisines organisé par la Maison du Conte, le Théâtre de Rungis, la Grange dîmière – Théâtre de Fresnes, Théâtre Chevilly-Larue. Spectacle gratuit sur réservation

 
Le 13 mai, il y aura un échange entre le public et Aram Tastekin Modération assuré par Laurent Ziegelmeyer de l’association France Kurdistan.
 
 
« Happy Dreams Hotel », ou comment va le Kurdistan?
 
« Happy Dreams Hotel » est un voyage vertigineux qu’Aram effectue au Kurdistan, au milieu de moultes péripéties, sous le regard attentif de son cousin (joué par Neset Kutas) qui est aussi son alter égo…
 
Aram Tastekin et Neset Kutas dans « Happy Dreams Hotel ». Photo: Noémie Régnault
Aram Tastekin et Neset Kutas dans « Happy Dreams Hotel ». Photo: Noémie Régnault
Dans « Happy Dreams Hotel », Aram Taştekin nous emmène dans son village montagneux de Xarabguryan, au fin fond du Kurdistan, où un gamin de 6 ans découvre que sa langue maternelle est interdite, qu’être Kurde l’est également. Il voit un de ses cousins rejoindre la guérilla kurde. Il apprend que, bien qu’il s’appelle Aram, il est « Ikram » pour l’État turc, que même la montagne de son village a deux « prénoms », un en kurde, l’autre en turc… Aram assiste à l’incendie de son village par les soldats turcs qui chassent tous les habitants de la région.
 
Aram doit s’adapter à sa nouvelle vie citadine à Diyarbakir (Amed). Un fois ado, il part en cachette à Antalya voir des filles russes et où il travaille comme animateur pour enfants de touristes dans le grand hôtel Happy Dreams. Un voyage qui se termine quand Aram rencontre une troupe de théâtre kurde qui cartonne à cause d’un quiproquo.
 
Malgré son sujet difficile, le spectacle nous fait rire grâce aux anecdotes – souvent absurdes – qu’Aram nous raconte. Par exemple, comment passer sans encombre un barrage militaire alors qu’il accompagne son cousin rejoindre la guérilla, son obsession d’être un « vrai » Kurde (même pour sa mère à la colère terrible qui est une Arménienne « auto-assimilée »), l’histoire de trois bouteilles de coca qui privent le village d’eau potable pendant une semaine, le petit garçon qui doit dire aux soldats turcs qu’il ne parle pas le turc, sa troupe de théâtre qui fait un tabac à cause de son titre que l’armée turque considère comme un message subliminal faisant la propagande de la guérilla kurde…
 
L’équipe de Happy Dreams Hotel: Noémie Régnaut, Aram Tastekin, Elie Guillou, Neset Kutas
 
Happy Dreams Hotel est mis en scène par Elie Guillou qui est assisté par Noémie Régnaut
 
En plus d’endosser le rôle du cousin, Neşet Kutas joue des percussions entre chaque sketch. Un spectacle à voir pour prendre le pouls du Kurdistan qui résiste, encore et toujours…
Info pratiques
 
« Happy Dreams Hotel »
 
Récit
À partir de 12 ans
Durée 1h15
 
DATES
ven 13 mai à 19h
Scolaires
jeu 12 mai à 14h30
 
TARIFS
Entrée libre
Sur réservation
 
RÉSERVATIONS

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici