LYON. Exposition « Demain, j’espère » donne la parole aux femmes réfugiés kurdes de Lavrio

0
300
LYON – Les deux camps autogérés de Lavrio, en Grèce, sont des lieux de transit pour des centaines de réfugiés kurdes qui ont fui la guerre, la prison, la torture ou la mort au Kurdistan, qu’ils viennent du Bakûr, du Rojava ou d’une autre partie du Kurdistan… La plupart n’ont comme bagage qu’un maigre espoir de vivre en paix en Europe, loin des horreurs qu’ils ont vécues jusqu’à là. 
 
Malheureusement, la réalité sur place a de quoi les désenchanter. En effet, la Turquie a réussi à criminaliser les Kurdes – qu’elle persécute – même en Grèce où ils ne vivent que de la solidarité internationale organisée par des associations et des militants de divers pays européens qui organisent des convois solidaires pour Lavrio depuis plusieurs années maintenant. C’est lors d’un de ces convois qu’une délégation de l’association France Kurdistan, dirigée par Jan Sylvie, est allée à l’encontre des femmes réfugiées de Lavrio en août 2021.
 
Lors de ce voyage, les militantes de France Kurdistan ont recueilli de nombreux témoignages de ces femmes que Marine Gonnard a photographiées. De retour en France, la délégation a décidé de publier les témoignages de ces femmes sous forme de livrets et d’organiser une exposition autour des photographies prises par Marine Gonnard. C’est ainsi qu’est né « Demain, j’espère » , l’exposition de photos mettant en scène les femmes réfugiées kurdes de Lavrio. A voir à Oullins, près de Lyon, à partir de samedi 26 mars, à 17 heures.

 
 
Les coprésidentes de l’Association France Kurdistan Rhône, Roseline Beriwan Kisa et Sandy Tranchard convient le public au vernissage de l’expo « Demain, j’espère » le 26 mars. 
 
« Demain, j’espère
L’association France Kurdistan s’est rendue dans le camp de réfugiés kurdes de Lavrio (en Grèce) en août dernier.
Cette délégation constituée en grande majorité de femmes est allée à la rencontre de femmes qui ont partagé leur quotidien, leur histoire et leurs espoirs. Car au milieu des vies brisées et de l’angoisse du lendemain, c’est l’espoir et l’aspiration à la paix qui fait vivre.
C’est au travers le regard de la photographe Marine Gonnard que nous sommes heureux de revenir sur ces femmes exceptionnelles.
France Kurdistan Rhône a le plaisir de vous convier à l’inauguration de l’exposition DEMAIN, J’ESPÈRE qui sera suivi d’un temps d’échanges samedi 26 mars 2022 en présence de la photographe Marine Gonnard et de Jan Sylvie, présidente de l’association de solidarité France-Kurdistan.
ADRESSE:
MJC d’Oullin
10 Rue Orsel
69600 Oullins
 
Roseline Beriwan Kisa et Sandy Tranchard coprésidentes de l’Association France Kurdistan Rhône
PS: Photo de couverture via Jacques Leleu

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici