SYRIE. Les forces kurdes se préparent à prendre d’assaut la prison d’Hassaké

0
620
SYRIE / ROJAVA – Les forces de sécurité (Asayish), les FDS et les Forces antiterroristes ont amené des véhicules blindés dans la cour de la prison de Ghuwayran, à Hassaké, afin de prendre d’assaut la prison à tout moment. L’attaque qui se poursuit autour de la prison du quartier de Ghwayran est la plus importante depuis la défaite militaire de l’organisation État islamique (EI), fin 2019.
 
Cette évolution coïncide avec des affrontements sporadiques, alors que la majorité des membres assiégés de l’Etat islamique refusent de se rendre et que très peu de membres se sont rendus aux forces militaires.
 
Pendant ce temps, les forces de la coalition ont amené des renforts de véhicules blindés à proximité de la prison, au milieu des vols continus des avions de la coalition au-dessus de la région.
 
Plus tôt ce matin, les avions de la Coalition internationale ont renouvelé leurs frappes aux premières heures de la matinée de lundi, ciblant des positions où des membres de l’Etat islamique se sont enfermés dans la prison de Ghuwayran dans la ville d’Al-Hasakah. Pendant ce temps, des affrontements sporadiques à l’intérieur de la prison entre les Forces Asayish, les FDS et les Forces antiterroristes d’une part, et les membres de l’Etat islamique de l’autre, les membres de l’Etat islamique refusant de se rendre et choisissant de se battre jusqu’à la mort.
 
D’autre part, les forces militaires des FDS ont poursuivi leurs opérations de ratissage, à la recherche de membres de l’Etat islamique et de prisonniers cachés dans les quartiers autour de la prison d’Al-Sina’a.
 
Le nombre total de morts depuis le début de l’évasion de la prison de Ghuwayran jeudi soir serait de 154 : 102 terroristes de l’EI, sept civils et 45 membres des forces Asayish, des gardiens de prison et des forces antiterroristes.
 
L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH / SOHR) affirme que le nombre de morts est encore plus élevé. De plus, de nombreuses personnes ont subi des blessures graves.
 
Des sources fiables déclarent que les FDS devaient prendre d’assaut la prison dans les heures à venir, après que terroristes aient fini leurs munitions.
 
Toutes les forces militaires dans les zones contrôlées par les FDS à Al-Hasakah, Al-Raqqah, Alep et Deir Ezzor ont été mises en état d’alerte maximale, au milieu des rapports des services de renseignement sur d’éventuelles attaques de l’Etat islamique dans ces zones.
 
Hier, les militants de l’OSDH ont confirmé qu’il y avait 500 à 600 membres de l’Etat islamique gardant plus de 50 employés et gardes en otage à l’intérieur de la prison. De plus, il y avait des enfants des « Louveteaux du califat » à l’intérieur de la prison.
 
D’autre part, des membres de l’Etat islamique ont menacé, via des haut-parleurs, d’exécuter tous les otages de la prison. En outre, les médias de l’Etat islamique ont diffusé des séquences vidéo montrant les otages, tandis que l’Etat islamique avait tendance à attiser les conflits entre les Kurdes et les Arabes.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici