SYRIE. « Les mercenaires de l’EI agissent sous le commandement direct de l’État turc »

0
317
SYRIE / ROJAVA – Une militante kurde a déclaré dimanche que le silence irresponsable de la communauté internationale face à l’agression turque contre le Rojava / Syrie du Nord et de l’Est est en partie responsable d’une éventuelle résurgence de l’organisation terroriste État islamique (EI).
 

Pêncwîn Ali s’exprimait lors d’un rassemblement de l’organisation faîtière du mouvement des femmes Kongra Star à Qamishlo, suite à l’attaque de l’État islamique contre la prison de Hassekê: « Kongra Star ne croit pas que les mercenaires meurtriers de l’État islamique ont agi seuls. Il y a beaucoup à penser qu’ils opèrent sous le commandement direct de l’État turc », a déclaré Ali. Elle a ajouté que « l’attaque contre la prison de Sina est le point culminant de la coopération entre les dirigeants d’Ankara et l’Etat islamique depuis la victoire militaire sur la milice terroriste en Syrie il y a près de trois ans. Le but de cette coopération est la destruction de l’administration autonome et donc la fin du projet du Rojava.

Bien que l’Etat islamique soit un problème international, le seul fardeau a été transféré sur les épaules du nord et de l’est de la Syrie. il est clair pour toute la communauté que les actions guerrières de l’État turc torpillent la lutte contre l’Etat islamique et promeuvent la réorganisation du groupe terroriste. Néanmoins, le silence et l’inaction prévalent. Nous appelons la communauté internationale à agir enfin, avant que ce ne soit trop tard. »

La plus grande attaque de l’EI dans le nord et l’est de la Syrie en trois ans

Des cellules dormantes de DAECH / ISIS ont attaqué et tenté de prendre d’assaut la prison de Sina dans le district de Xiwêran à Hesekê jeudi soir. Tout d’abord, une voiture piégée a explosé à proximité de l’installation. Après cela, les islamistes se sont répandus dans les environs et ont attaqué les forces de sécurité de la prison afin de soutenir l’émeute qui se déroulait à l’intérieur du centre de détention et permettre aux prisonniers de s’évader.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici