TURQUIE. Mort suspecte d’un 4e prisonnier kurde en 8 jours

0
540
TURQUIE – Ilyas Demir, prisonnier politique kurde, est mort de manière suspecte en cellule d’isolement à la prison de Bolu. Ce décès porte à 4 le nombre de prisonniers politiques kurdes décédés en prison ces derniers jours. Avec des cellules d’isolement, les prisonniers kurdes sont à la merci de leurs bourreaux qui leur font vivre l’enfer avant de les achever quand bon leur semble disent les défenseurs des droits humains après chaque mort en prison.
 
Ilyas Demir (32 ans), qui a été condamné à la réclusion à perpétuité aggravée, serait retrouvé mort dans une cellule d’isolement à la prison de Bolu. La nouvelle de la mort de Demir a été transmise à sa famille habitant Urfa par le chef du quartier (Muhtar). Sur ce, la famille a appelé l’administration pénitentiaire qui a confirmé le décès, mais n’a donné aucune information sur la cause du décès.
 
La sœur aînée de Demir, Mahide Demir, a déclaré que son frère était détenu dans différentes prisons depuis 2013 et qu’il souffrait de maladies psychologiques mais qu’il n’était pas soigné. Affirmant que leurs demandes auprès de l’administration pénitentiaire pour le traitement de son frère Demir n’avaient pas été pris en compte, Demir a déclaré : « C’est un crime d’être maintenu à l’isolement. Il aurait dû être soigné à l’hôpital. »
 
La famille déposera une plainte pénale contre l’administration pénitentiaire.
 
Demir a déclaré qu’ils poursuivraient en justice l’administration pénitentiaire et ajouté : « Une telle justice n’existe pas. Mon frère a été arrêté soi-disant pour meurtre », a-t-elle déclaré. Demir sera enterré à Urfa demain.
 
Décès de prisonniers kurdes devenus la routine
 
En 8 jours, 4 prisonniers kurdes sont morts en isolement: Garibe Gezer, torturée et violée en prison, est morte le 9 décembre à la prison de Kocaeli / Kandıra, Abdulrazak Suyur est décédé à la prison d’Izmir Aliağa Şakran le 14 décembre, Halil Güneş à la prison de Diyarbakır le 15 décembre.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici