François Alfonsi: Les attaques de drones sur les Kurdes menacent la sécurité et la stabilité de la région

0
430
Conférence de presse du Groupe d’amitié kurde du Parlement européen
Le 25 novembre dernier, des députés européens du Groupe d’amitié kurde ont appelé les institutions européennes à prendre des mesures contre les attaques de drones de l’État turc qui tuent des civils au Rojava et au Kurdistan du Sud.
 
L’appel des eurodéputés avait eu lieu au Parlement européen lors d’une conférence de presse à laquelle ont participé les députés François Alfonsi (Parti des Verts européens), Andreas Schieder (Parti socialiste européen), du Groupe d’amitié kurde et Nikolaj Vllumsen (Gauche unitaire européenne) ainsi que Khaled Issa, représentant en France de l’Administration autonome de la Syrie du Nord et de l’Est / Rojava.
 
L’eurodéputé François Alfonsi vient de publié un communiqué sur son blog condamnant les attaques de drones turcs au Kurdistan, déclarant qu’elles menacent « la sécurité et la stabilité de la région ».
 
Voici le communiqué de François Alfonsi:
 
« En tant que friendship kurde au Parlement européen, nous tenons cette conférence de presse aujourd’hui car le peuple kurde en Irak et au Rojava est victime d’agression armées continues de la part de la Turquie.
 
Les attaques sont menées par le moyen de drones qui sont utilisés pour l’assassinat de dirigeants, et aussi de civils. Il y a eu plusieurs dizaines de victimes déjà et la présence continue dans le ciel de ces drones provoque un climat d’insécurité permanent.
 
Manifestement, il existe dans l’armée et parmi les dirigeants turcs un projet d’envahir le Rojava en Syrie, le Sinjar en Irak, et toutes les zones administrées directement par des Kurdes ou leurs alliés.
 
C’est là le risque d’une très grave déstabilisation du Moyen orient, et cela ouvrirait la porte à un regain de l’islamisme de Daech dont les Kurdes ont été les principaux adversaires.
 
Nous pensons que l’Europe doit jouer un rôle actif pour terminer avec cette situation dangereuse pour les kurdes, mais aussi dangereuse pour elle. Elle a pour cela le moyen des sanctions diplomatiques et économiques. Elle doit le mettre en œuvre. »

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici