Le 10 novembre des Turcs et la douleur des Kurdes

0
397

Aujourd’hui, 10 novembre, des millions de Turcs rendent hommage à Hitler, euh, à Ataturk, un boucher qui a ordonné le massacre des Kurdes de Dersim, Zilan, Koçgiri… et qui a interdit les rituels alévis au profit de l’Islam sunnite, la religion d’État en Turquie…

Pendant que ces millions de Turcs pleurent leur Ataturk en ce 10 novembre, date à laquelle il est décédé [suite à une balle reçu sur le front de Dersim selon les dires des Dersimis] nous les Kurdes, nous pleurons nos millions de Kurdes massacrés, chassés de leurs terres, assimilés de force… depuis des décennies à Dersim, Zilan, Koçgiri, Halabja, Afrin, Serê Kanîyê, Sînê, Mahabad, Maras, Roboski… aux quatre coins du Kurdistan colonisé et nous nous recueillons devant la mémoire de Seyit Riza, Qazi Muhammad, Leyla Qasim, Sakine Cansiz, docteur Abdul Rahman Ghassemlou et tous les enfants, femmes, jeunes, vieillards kurdes massacrées par la barbarie colonialiste qui sévit d’Iran en Turquie, en passant par la Syrie et l’Irak, et ce, chaque fois que nos bourreaux rendront hommage à nos tyrans morts, qu’ils s’appellent Saddam Huseyin, Mustafa Kemal Ataturk, Rouhollah Moussavi Khomeini ou al-Assad père et fils…

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici