AFRIN. Les mercenaires de la Turquie kidnappent une femme kurde de 50 ans

0
219

SYRIE / ROJAVA – Les mercenaires à la solde de la Turquie ont kidnappé une femme kurde qui était retournée à Afrin suite aux appels de l’ENKS demandant aux réfugiés d’Afrin de rentrer chez eux.

Depuis quelques semaines, la Turquie et le Conseil national kurde (ENKS) appellent les Kurdes qui ont fui Afrin suite à l’invasion de retourner chez eux dans le but de légitimer l’occupation turque alors que les gangs turco-jihadistes y commettent toute sorte de crimes de guerre et crimes contre l’humanité, en plus des féminicides et de destruction écologique du canton kurde. Certains réfugiés qui ont eu le malheur de se fier aux appels de l’ENKS payent cher leur erreur de retourner à Afrin et sont piégés.

Selon des sources locales, Aisha Mahmoud Na’san, 50 ans, a été enlevée à son arrivée à Afrin par la soi-disant police militaire affiliée à l’armée d’occupation turque.
 
Aisha serait rentrée chez elle après avoir reçu une fausse promesse d’ENKS, mais elle a été emmenée à Azaz. La femme kurde a par ailleurs un fils qui vient d’être tout juste libéré par les gangs islamistes de la Turquie.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici