ÉCOCIDE. Les gangs de la Turquie rasent les oliviers d’Afrin

0
303

SYRIE / ROJAVA – Depuis l’invasion du canton kurde d’Afrin par la Turquie et des gangs islamistes en 2018, plusieurs centaines de milliers d’oliviers de la région ont été abattus, ce qui constitue un écocide, en plus des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par la Turquie et ses mercenaires. Mais la communauté internationale préfère fermer les yeux sur ce qui se passe à Afrin. Elle préfère parler des Ouigours car la Chine n’est pas dans l’axe de l’Otan, contrairement à la Turquie. En Occident, on a une indignation sélective devant les drames qui frappent les différentes régions du monde…

A Afrin, des forêts des des oliveraies rasées avant l’arrivée de l’hiver

Le samedi dernier (2 octobre), des membres de la Division al-Hamza alliée à la Turquie ont rasé des dizaines de forêts et d’oliviers dans la campagne d’Afrin, au nord-ouest de la Syrie.

Une source spéciale a déclaré à North Press que des membres de la faction al-Hamzat ont abattu des dizaines d’arbres forestiers et d’oliviers dans les villages de Gazeh et Satiya, pour les vendre sur les marchés de la région. 

Un rapport de l’Organisation des droits de l’homme-Afrin publié au début de l’année, a déclaré que les forces turques et les factions soutenues par la Turquie ont abattu plus de 314 400 oliviers et autres arbres forestiers depuis leur prise de contrôle d’Afrin.  

« Ils ont brûlé plus de 11 000 arbres forestiers et oliviers, en plus de brûler plus d’un tiers de la superficie allouée à l’agriculture, estimée à plus de 11 000 hectares, depuis son contrôle sur Afrin », ajoute le rapport.

Depuis la prise de contrôle des forces turques et de leurs factions d’opposition armée affiliées le 18 mars 2018, la région d’Afrin est témoin du phénomène d’abattage d’arbres qui s’intensifie avec l’arrivée de l’hiver.

North Press

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici