La Turquie et la Syrie contre le bureau de représentation du Rojava à Genève

0
165
L’ouverture récente d’un bureau de représentation des Kurdes du Rojava* à Genève a mis en colère la Turquie et la Syrie qui ont appelé la Suisse à fermer le bureau en question. Genève très importante pour le Rojava car les pourparlers de paix pour la Syrie dirigés par l’ONU, auxquels l’administration kurde n’a pas été conviée à cause de l’hostilité de la Turquie, se tiennent ici. 
 
La Turquie a peur de l’ombre des Kurdes
 
Ayant colonisé la plus grande partie du Kurdistan, la Turquie ne tolère aucune présence officielle kurde dans le monde, certains de ses responsables disant qu’ils interviendraient même sur Mars si jamais les Kurdes y fondaient une quelconque organisation officielle… En ce sens, la convocation, par les autorités turques, du chargé d’affaires de l’ambassade suisse à Ankara ne surprend aucunement les Kurdes. Ils savent que la Turquie veut assimiler ou exterminer les Kurdes tôt ou tard, malgré la résistance acharnée des Kurdes. 
 
Bachar voit d’un mauvais œil les acquis des Kurdes du Rojava 
 
Le tyran syrien Bachar el-Assad s’accroche se plait encore à imaginer être le président d’un pays qui est divisé en trois depuis la guerre civile syrienne et dont une partie est dirigée par les Kurdes et une autre par les terroristes islamistes alliés à la Turquie, même s’il dirige la capitale Damas et la grande partie de la cote méditerranéenne, ainsi que d’autres région du sud et de l’est, grâce au soutien actif de la Russie et de l’Iran… C’est pourquoi, il a envoyé une note à Bern, exprimant son mécontentement devant l’ouverture d’un bureau kurde à Genève. 
 

La Suisse tente de calmer le jeu

En réponse à la colère turque et syrienne, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a déclaré que le bureau kurde en question n’était pas une représentation officielle mais une association dont le nom complet est « Le bureau d’autonomie des régions du nord et de l’est de la Syrie en Suisse ». Ajoutant que la Suisse reconnaît l’ « intégrité territoriale » de la Syrie.

*L’Administration autonome du Rojava / Syrie du Nord et de l’Est a des bureaux dans d’autres pays européens comme la France, l’Allemagne, la Suède et le Benelux.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici