TURQUIE. Attaque armée contre un local du parti pro-kurde HDP

0
522
TURQUIE – Un mois après le meurtre de Deniz Poyraz dans le local d’Izmir du parti pro-kurde HDP, le local d’HDP à Mugla / Marmaris a été attaqué par un fasciste armé qui avait déjà cassé les vitres d’un local d’HDP en 2018.
 

Une attaque armée a visé le bâtiment de l’organisation du district HDP à Muğla, dans la province de Marmaris, ce matin. Heureusement, personne ne se trouvait au local, ainsi, on a évité le pire.

A.T.D., 28 ans, qui a perpétré l’attaque a été arrêté. En 2018, ATD avait brisé les fenêtres des bureaux du parti et plus tard envoyé dans un établissement psychiatrique.

Chaque fois qu’il y a une attaque visant les Kurdes ou leur parti politique / élus, les responsables politiques parlent, soit d’une « provocation », soit d’un acte commis par un « déséquilibré » alors que tout ceci est le fruit logique de campagnes de haine visant les Kurdes et le HDP. C’est Erdogan, qui a ordonné la fermeture d’HDP, c’est son part AKP islamiste et son allié fasciste MPH qui mènent cette chasse aux Kurdes et au HDP à travers leurs discours haineux. Pas plus tard que la semaine dernière, Erdogan a de nouveau visé le HDP alors qu’il se trouvait dans la ville kurde de Diyarbakir (Amed).

 
En Turquie, ni les Kurdes, ni leurs partis politiques, organisations ou associations ne sont à l’abri d’attaques fascistes car le pouvoir les qualifie de terroristes depuis des décennies et que ceux qui commettent des actes fascistes visant les Kurdes ne répondent jamais de leurs crimes devant la « justice » turque. 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici