Fin de la criminalisation des YPG kurdes sur les réseaux sociaux?

0
324
SYRIE / ROJAVA – Hier, le compte Facebook des Unités de protection du peuple (en kurde, Yekîneyên Parastina Gel – YPG) arborait fièrement son badge bleu décerné par Facebook prouvant l’authenticité de leur page qui avait été été supprimée en 2015 à la demande* de la Turquie.
 
Aujourd’hui, Zana Amedi, un des journalistes du service média des YPG, annonce la vérification de leur chaîne YouTube par ce dernier également. Amedi écrit que « La chaîne est active depuis mi-2013 et constitue l’une des rares sources en ligne d’archives d’informations visuelles sur la révolution du Rojava et de la lutte des Kurdes contre Nosra, DAECH, les régimes syrien et turc. Le blocus des médias sociaux et la censure des YPG, motivés par des considérations politiques, sont en train de s’effondrer grâce aux efforts de responsables des médias dévoués au Rojava. »
 
Cette justice rendue aux comptes des YPG par Facebook et Youtube coïncide avec l’inscription de la Turquie, par le département d’État américain, sur la liste des pays impliqués dans l’utilisation d’enfants soldats notamment via le groupe de terroristes islamistes « La division Sultan Murad » qui a enrôlé de force des enfants en Syrie, y compris des enfants kurdes dans le canton d’Afrin, et en Libye.  
 
A priori, il n’y a aucun lien entre ces deux événements, mais espérons que la lutte du peuple kurde portera ses fruits sur la scène internationale, même si la Turquie étant l’alliée des USA (OTAN) et de l’Europe, ces derniers ne lâcheront pas aussi facilement leur partenaire turc…
 
*Comme de nombreux comptes kurdes ou pro-kurdes, les comptes Facebook et Twitter de notre page Kurdistan au féminin ont également été victimes de la censure téléguidée depuis la Turquie de nombreuses fois depuis trois ans.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici