TURQUIE. Supplice d’un prisonnier kurde de 83 ans et gravement malade

0
557
TURQUIE / BAKUR – Mehmet Emin Özkan, 83 ans, prisonnier kurde gravement malade est en prison depuis 25 ans. Il a des problèmes cardiaques, de l’hypertension, de résorption osseuse, insuffisance rénale, perte de vue et de l’audition et de l’Alzheimer. Malgré cela, les autorités turques persistent à le garder en prison et les rares fois où il est emmené à l’hôpital, il est menotté en chemin mais aussi au lit de l’hôpital, comme si toutes ses souffrances n’étaient pas une forme de torture en soi…
 

Condamné à la réclusion à perpétuité, Mehmet Emin Özkan a été transféré de la prison de Diyarbakır à l’Institut de médecine légale (ATK) d’Istanbul pour un rapport médical. Le transfert suit celui d’Elazığ.

Aslıhan Bulut, de l’Association des juristes libres (Özgürlükçü Hukukçular Derneği – ÖHD), a déclaré qu’Özkan avait été emmené à Istanbul par avion samedi matin. Déclarant qu’Ozkan sera transféré à l’ATK à Istanbul aujourd’hui, Bulut a ajouté qu’ils savaient pas dans quelle prison d’Istanbul se trouve Özkan.

Özkan, arrêté en 1996 pour « appartenance à une organisation terroriste » à Mersin, a été tenu responsable de la mort du général de brigade Bahtiyar Aydın le 22 octobre 1993 à Lice, province d’Amed, et condamné à la réclusion à perpétuité.

Özkan, qui est en prison depuis 25 ans, a subi 5 crises cardiaques en prison et a de nombreux problèmes de santé chroniques. 

 
Le régime turc libère les violeurs, les mafieux et les assassins mais garde en prison les opposants, les Kurdes, les féministes et les défenseurs des droits humains.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici