BERLIN. Exposition collective d’art contemporain kurde

0
380
BERLIN – Des écrivains, universitaires, musiciens, cinéastes, conteurs… kurdes se réunissent autour d’une exposition d’œuvres d’artistes kurdes qui se tient à Berlin du 26 juin à 15 août 2021 sous le titre de « Bê welat – the unexpected storytellers » (Apatride(s): les conteurs inattendus). 
 
Cet événement hors norme préparé par Engin Sustam, Bilal Ata Aktaş, Elif Küçük, Duygu Örs et Şener Özmen est accueillie entre les murs de la Nouvelle société des arts visuels (Neue Gesellschaft für Bildende Kunst -NGBK) à Berlin. 
 
 
Les artistes kurdes exposés à NGBK:
Deniz Aktaş, Havin Al-Sindy, Beizar Aradini, Nuveen Barwari, Mehmet Ali Boran, Savaş Boyraz, Mahmut Celayir, Fatoş Irwen, Miro Kaygalak, Elif Küçük, Zelal Özkan, Şener Özmen, Hêlîn Şahin
 
Programme d’accompagnement :
Hogir Ar, Mizgîn Müjde Arslan, Mihemedê Beyro, Yildiz Çakar, Ali Kemal Çınar, Hesen Ildiz, Hero Kurda, Mîrza Metîn, Hêja Netirk, Fatma Savci, Karosh Taha, Diako Yazdani, Soleen Yusef, Helim Yûsiv, Berfin Zenderlioğlu et d’autres.
 
Voici la présentation de l’exposition faite par les organisateurs:

L’exposition collective « bê welat – the unexpected storytellers » examine un large éventail d’approches artistiques utilisées pour donner un sens aux réalités kurdes – largement façonnées par la dépression communautaire, les actes de résistance, les traumatismes et les diverses conditions de la guerre, du colonialisme, des interdictions linguistiques et des états d’exil. Cette exposition se concentre sur le « bê welat » [« apatride » en kurde], une condition de foyer et d’apatridie qui appelle à la création et à la conception de nouveaux espaces émancipateurs. Dans cet esprit, nGbK ne sera pas seulement un lieu statique : au lieu de s’appuyer sur une tradition d’éphémérité et d’auteurs extérieurs, le vaste programme, organisé par des artistes et des intellectuels kurdes, constitue une invitation à s’engager de manière critique dans l’impact de la violence d’État, du (néo)colonialisme, des lois d’assimilation et de la souveraineté des auteurs sur les arts contemporains kurdes.
 
Alors que la « kurdicité » est globalement liée à des images d’activisme politique et de résistance anticoloniale, les interventions artistiques kurdes sont souvent considérées à tort comme quelque chose de prétendument inattendu. Mais elles peuvent aussi être considérées comme faisant partie d’une pratique décoloniale plus large et d’un auto-positionnement kurde. Basé sur la tradition en déclin des « dengbêjs » – des bardes musicaux qui préservent oralement le passé et le présent kurdes – l’objectif est d’explorer de nouvelles méthodes artistiques de narration et de matérialisation des réalités kurdes. « bê welat » expose des œuvres qui relient le Kurdistan et ses différentes diasporas. Celles-ci vont de la réinterprétation de l’esthétique traditionnelle, de la photographie, de la peinture jusqu’à la sculpture numérique et l’art vidéo. Dans leurs œuvres, chacun des artistes sélectionnés redéfinit la géographie, le langage et les corps, entre autres aspects.
 
Le programme d’accompagnement de l’exposition se développera autour de « bê welat » par le biais de conversations avec des écrivains, des artistes, des cinéastes, des musiciens et des universitaires. En examinant différents genres artistiques tels que la musique, le théâtre, la littérature et le cinéma kurdes, le programme vise à faciliter un échange multidisciplinaire au sein de la scène artistique contemporaine pluraliste du Kurdistan et entre celle-ci. « bê welat – the unexpected storytellers » aspire à s’éloigner de la nostalgie, de la romance et des tropes orientalistes toujours présents, pour mettre en lumière les connectivités matérielles ainsi que les stratégies et perspectives de et sur la résilience kurde.
 
Événement soutenu par le département du Sénat pour la culture et l’Europe et l’IFA (Institut für Auslandsbeziehungen)
Adresse de l’expo:
Neue Gesellschaft für Bildende Kunst
Oranienstrasse 25
10999 Berlin

Le compte Instagram de l’équipe organisatrice est ici

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici