L’Allemagne empêche une délégation de paix de se rendre au Kurdistan d’Irak

0
785
BERLIN – La paix au Kurdistan fait-elle peur à l’Allemagne, l’alliée d’Erdogan? En tout cas, la police allemande a empêché une délégation de paix comprenant une députée germano-kurde de se rendre dans la région autonome kurde d’Irak pour promouvoir la paix inter-kurde et enquêter sur le meurtre de 5 peshmergas dans la région de Mêtina où l’armée turque chasse les villageois et abat la forêt sous prétexte de combattre le PKK.
 
La police allemande a refusé d’autoriser la cheffe du Parti de gauche, Cansu Özdemir, et 16 autres personnes à quitter le pays pour le nord de l’Irak. La délégation voulait documenter l’invasion turque au Kurdistan du Sud et plaider pour la paix.
 

La guerre de l’Etat turc au Kurdistan du Sud se poursuit sans relâche. Afin de documenter les effets de cette guerre et de défendre la paix, une délégation allemande a souhaité se rendre aujourd’hui au Kurdistan du Sud.

Le centre kurde de relations publiques basé à Berlin, Civaka Azad, a informé que 17 participants de la délégation ont été empêchés de quitter le pays par la police fédérale à l’aéroport de Düsseldorf. « Cela montre une fois de plus le soutien actif de la Turquie par le gouvernement fédéral allemand. Cela doit probablement être compris comme un signal clair à la Turquie de poursuivre son opération d’occupation au Kurdistan, ce qui est contraire au droit international.

Dans la justification de l’interdiction de sortie, la police fédérale déclare que le PKK essaie de convaincre les jeunes d’Europe avec de telles actions. « Dans le passé, les participants à de telles actions ont rejoint la lutte armée », aurait déclaré la police allemande.

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici