Le Parlement allemand refuse d’imposer un embargo pour les ventes d’armes à la Turquie

0
453
BERLIN – Les motions soumises par les partis d’opposition allemands pour imposer un embargo sur les ventes d’armes à la Turquie ont été rejetées par le parlement fédéral alors que la Turquie utilise ces armes contre les Kurdes en Syrie, en Irak et en Turquie.
 
Le parlement fédéral allemand, le Bundestag, a refusé de donner son feu vert à deux motions, présentées séparément par les partis d’opposition La Gauche (LINKE) et Alliance 90/Les Verts (GRÜNE), pour l’imposition d’un embargo sur les armes à la Turquie en raison des violations des droits humains en Turquie ainsi que ses politiques en Méditerranée orientale, au Monténégro, en Libye et en Syrie.
 
La motion, intitulée « Pas d’armes à la Turquie », rédigée par LINKE, a été rejetée par les députés des partis qui forment le gouvernement de coalition, à savoir l’Union chrétienne-démocrate (CDU), l’Union chrétienne-sociale (CSU) et le Parti social-démocrate. d’Allemagne (SPD) ainsi que le Parti libre-démocrate (FDP), tandis que les députés du GRÜNE et de l’Alternative populiste de droite pour l’Allemagne (AfD) se sont abstenus.
 
L’autre motion, intitulée « Annulons les autorisations de vente de sous-marins à la Turquie », rédigée par GRÜNE, a également été rejetée par les votes des députés CDU/CSU, SPD et FDP contre les votes en faveur de GRÜNE et LINKE et les abstentions des députés de l’AfD.
 
Les permis d’exportation militaires délivrés par le gouvernement fédéral ont permis aux fabricants d’armes allemands de vendre des équipements et des pièces d’une valeur de 12,8 millions d’euros à la Turquie, qui les a utilisés pour construire une flotte de drones (UAV), a déclaré LINKE dans sa motion.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici