TURQUIE. Inquiétude chez les Alévis après les déclarations de Sedat Peker

0
831
TURQUIE – Les déclarations du chef de la mafia turque, Sedat Peker, sur une attaque à venir visant la minorité religieuse alévie de Turquie devraient être prises au sérieux, a déclaré mardi un député kurde, ajoutant que le gouvernement serait responsable d’une telle attaque.
 
Le député du Parti démocratique des peuples (HDP), Zeynel Özen, a fait ces remarques lors d’un discours au parlement, un jour après que Peker a affirmé qu’une attaque était en préparation contre un lieu de culte alévi (cemevi).
 
La minorité religieuse alévie* de Turquie, qui représente 20 à 30% de la population. Elle a été fréquemment la cible de crimes haineux.
 
Le chef de la mafia, dont les accusations liant des représentants du gouvernement turc à des organisations criminelles ont pris la Turquie d’assaut, a déclaré ce lundi sur Twitter qu’une attaque plus grande que Gazi était prévue contre les alévis par l’État profond.
 
Peker a également déclaré que l’ancien ministre de l’Intérieur et chef de la police Mehmet Ağar était à l’origine des meurtres à Gazi.
 
Özen a déclaré mardi qu’en dépit des preuves, les auteurs des attaques de Gazi avaient été dissimulés et protégés par l’État.
 
« Une telle affirmation doit absolument être prise au sérieux. Si une telle attaque avait lieu, le gouvernement en serait responsable », a déclaré le député d’HDP.
 
*L’alévisme est la deuxième croyance la plus répandue en Turquie après l’islam sunnite. Branche de l’islam qui combine les traditions chiite, soufie et sunnite, les adeptes de l’alévisme ne sont pas considérés comme des musulmans par la majorités des musulmans sunnites en Turquie.
 
Depuis la création de la République turque en 1923, les Alévis de Turquie ont lutté pour obtenir une reconnaissance officielle et la liberté de religion, mais leurs appels n’ont pas été entendus. Au lieu de cela, ils ont été exposés à plusieurs massacres, pogroms et des campagnes de calomnie les accusant d’adorer le soleil ou d’être des impies.
 
Parmi les principaux pogroms et massacres perpétrés en Turquie contre les Alevis / Kurdes alévis, on peut citer :
 
Le massacre de Kocgiri en 1921
 
Le massacre de Dersim entre 1937 et 1938
 
Le massacre d’Erzincan Zini Gedigi en 1938
 
Le massacre de Malatya en 1978
 
Le massacre de Maras en 1978
 
Le massacre de Çorum en 1980
 
Le massacre de Sivas en 1993
 
Le massacre d’Istanbul, dans le quartier Gazi en 1995
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici