KURDISTAN DU SUD. Arrestations des manifestants qui dénoncent l’offensive militaire turque

0
210

KURDISTAN DU SUD – Alors que la Turquie a lancé une nouvelle offensive militaire contre les bases du PKK dans le nord de l’Irak le 23 avril, les autorités kurdes ont arrêté des dizaines de manifestants descendus dans la rue contre l’agression turque.

Des arrestations ont eu lieu dans la ville de Souleymanieh dirigée par l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) qui s’accommodait de la présence du PKK sur le territoire irakien contrairement au Parti démocratique du Kurdistan au pouvoir (PDK).
 
Les forces de sécurité d’Asayish affiliées à l’Union patriotique du Kurdistan (UPK) ont arrêté également le journaliste Rebaz Hassan (libéré depuis) alors qu’il couvrait une manifestation contre les opérations militaires turques au Kurdistan irakien le 25 avril.
 
« Dimanche (…), une manifestation était organisée pour dénoncer, notamment, la complicité des autorités kurdes irakiennes, alliées d’Ankara dans la lutte contre leur frère ennemi le PKK. 54 personnes ont été arrêtées à Souleymanieh.
 
Des arrestations qui sont devenues presque habituelles pour les militants et journalistes jugés trop proches du parti des travailleurs du Kurdistan. En 2016, Wadat Hussain, journaliste pour un média pro-PKK, a été tué à Dohuk », écrit RFI.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici