Gergerlioğlu: Ce n’est pas moi qui suis emprisonné, mais 90 000 personnes qui ont voté pour moi

0
208
TURQUIE – Le député du HDP « pro-kurde », Ömer Faruk Gergerlioğlu qui a été emprisonné après la révocation de son mandat d’élu, a déclaré: « Je suis le député du peuple, même en prison. Nous reviendrons définitivement. Aucune tyrannie ne pourra nous arrêter. »
 
Le député du HDP (Parti démocratique des peuples), Ömer Faruk Gergerlioğlu, a été maltraité et traîné hors de son appartement sans chaussures lors de son arrestation vendredi soir. Le député de Kocaeli avait été déchu de son mandat parlementaire le 17 mars en raison d’une condamnation définitive. Le député de Kocaeli a été emmené à l’hôpital en raison de douleurs thoraciques et cardiaques après avoir été placé en détention. Des images de l’arrestation montrent qu’il a été soumis à des violences de la part de la police pendant son arrestation. Cet après-midi, Gergerlioğlu a été emmené à la prison de haute sécurité de Sincan après que son passage à l’hôpital où son traitement a été interrompu par les pressions du régime turc sur les médecins pour qu’il soit envoyé en prison.
 
Un message vidéo enregistré avant l’arrestation de Gergerlioğlu a été publié aujourd’hui sur son compte Twitter. Le député déclare:
 
« Cette vidéo a été enregistrée avant mon emprisonnement. Je serai probablement en prison pendant que vous le regardez maintenant. Je voudrais dire ceci, des tentatives ont été faites pour me priver de ma délégation par fraude. Cela a été fait sur papier, mais je ne fais pas partie de ces députés sur papier. Je fais partie de ces députés qui sont dans le cœur du peuple. Je combattrai cette illégalité jusqu’au bout. Faites savoir à tout le monde parce que les gens nous ont fait confiance. Ce traitement contre nous est en fait dirigé contre le peuple. Ce n’est pas moi qui suis emprisonné, mais 90 000 personnes qui ont voté pour moi. De plus, 83 millions de personnes dont j’ai reçu la représentation sont victimes d’une grande injustice et leur volonté a été emprisonnée. J’ai reçu les votes de 90 000 personnes de Kocaeli, mais j’ai été député du peuple, de 83 millions de personnes, et je continuerai de l’être.
 
Aucun usurpateur (…) ne peut nous l’enlever. Aucune puissance ne pourra tuer l’espoir de paix des peuples de Turquie. Nous continuerons de faire entendre notre voix en faveur des droits humains. Nous demanderons à nouveau la fin de la purge des KHK (décret-loi), de l’injustice concernant la question kurde et des violations des droits dans les prisons. Nous exigerons à nouveau la fin des enlèvements, de la torture, des fouilles à nu et des autres formes de mauvais traitements. (…) Je suis député du peuple, même en prison. Nous ne sommes pas uniquement député au parlement. Cela se fait dans le cœur du peuple; Je le sais très bien. Je sais aussi que des gens de tous les segments de la société prient pour moi. Nous reviendrons définitivement. Aucune tyrannie ne peut nous arrêter. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici