SYRIE. Plus de 53 membres de l’Etat islamique arrêtés dans le camp al-Hol

0
350
SYRIE / ROJAVA – Les forces arabo-kurdes déclarent avoir arrêté 53 membres de l’Etat islamique au cours de 3 jours de recherches menées dans le camp al-Hol abritant des dizaines de milliers de membres de DAECH / ISIS.
 
Les forces de sécurité du camp d’al-Hol ont lancé une opération de sécurité dans le camp qui a connu une vague de meurtres sans précédent depuis le début de l’année et où des femmes radicalisées cohabitent avec des réfugiés.
 

Selon le bilan de 3 jours de l’opération Hol Camp menée par les forces de sécurité intérieure, 53 mercenaires de l’Etat islamique ont été arrêtés. L’opération devrait durer une dizaine de jours. 

Les forces de sécurité intérieure du nord et de l’est de la Syrie ont fait une déclaration à la presse le troisième jour de l’ «opération humanitaire et de sécurité» lancée le 28 mars.

La déclaration a été lue par le porte-parole des Forces de sécurité intérieure, Elî El-Hesen. Le porte-parole des Forces démocratiques syriennes (FDS) Gabriel Kino, le porte-parole des Unités de défense du peuple (YPG) Nuri Mehmud et la membre du commandement général de l’Assemblée de la région de Jazira, Ewinar Derîk, ont assisté à la déclaration à la presse.

Le communiqué indique: « Plus de 5 000 de nos membres travaillent avec un esprit de responsabilité pour assurer la sécurité et la stabilité de tous les résidents du camp, en particulier les enfants, et pour les sauver du danger des idées terroristes. »

Nous agissons selon les critères des droits de l’homme

Le communiqué a ajouté: « Cette opération a été lancée par nos forces, sur la base de notre responsabilité humanitaire, juridique et morale, le 28 mars. L’opération est menée conjointement avec les forces des FDS et des YPG / YPJ. L’opération a été lancée après que de nombreux citoyens restant dans le camp aient été tués et harcelés par des cellules secrètes de mercenaires de l’Etat islamique, ainsi que les tentatives des mercenaires de répandre des idées terroristes et extrémistes parmi les jeunes enfants. »

5 chefs de cellule et 53 mercenaires détenus

« Deux jours après le début de l’opération, nous soulignons notre engagement envers les droits de l’homme et les traités internationaux qui protègent les droits de l’homme. Nos forces agissent selon des critères humanitaires en opération. Au cours des deux derniers jours et jusqu’à présent, 53 membres de l’Etat islamique, dont 5 chefs de cellule, qui ont commis des actes de terrorisme et de violence dans le camp, ont été arrêtés. Dans le même temps, de nombreux téléphones portables et ordinateurs contenant des informations sur les cellules des terroristes ont également été saisis.

En tant que Forces de sécurité intérieure, nous déclarons que nous continuerons l’opération jusqu’à ce que tous les terroristes du camp soient capturés. Nous notons que « l’Opération humanitaire et de sécurité » se poursuit sans aucun obstacle ni problème. »

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici