« La Russie et la Turquie cherchent à affamer les habitants du nord-est de la Syrie »

0
411
La Turquie a asséché le fleuve Euphrate

SYRIE / ROJAVA – On dénonce régulièrement le soutient de l’Occident à la Turquie dans sa guerre livrée aux Kurdes de Syrie mais presque jamais de celui de la Russie qui soutient activement le régime d’Assad mais aussi joue la carte turque contre le Rojava quand elle en ressent le besoin.

La semaine dernière, les forces gouvernementales de Damas ont fermé définitivement le passage d’Al-Tabqa, reliant ses zones de contrôle et les zones de l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie, tandis que les autorités turques ont coupé en février le débit du fleuve Euphrate desservant la Syrie pour assoiffer la population.

Lors d’un entretien mené par l’agence ANHA avec le notable du clan al-Haws de Raqqa, Daham al-Shibli, il a confirmé que couper les eaux de l’Euphrate et fermer les points de passage entre les zones du gouvernement de Damas et les habitants de l’administration automne est une manœuvre turco-russe visant à affamer les peuples de la région.

Al-Shibli a également indiqué que ces actions que la Turquie et la Russie sont des actes criminels contre le peuple syrien, et à travers lesquels ils veulent semer la discorde entre l’administration autonome et le peuple, mais que les tribus de la région sont conscientes de toutes ces pratiques.

Il a ajouté que la Russie n’était pas un véritable garant dans la région, mais qu’elle signait des accords avec la Turquie et avait remis les terres syriennes à l’occupation turque, qui cherche à turquifier la région et à annexer à ses terres, comme elle l’a fait à Afrin, Ras al-Ain (Serê Kanîyê) et Tal Abyad.

Soulignant que le garant (la Russie) ferme les yeux, après que la Turquie a coupé l’eau de l’Euphrate, sur les rives duquel vivent des centaines de milliers de familles.

Il a déclaré : « Nous, au nord et à l’est, nous voulons une Syrie unie avec toutes ses composantes Les projets de la Russie et de la Turquie visant à l’occupation et à la division de la Syrie ».

Al-Shibli a souligné que les tribus du nord et de l’est de la Syrie et leurs peuples sont conscients de toutes les pratiques des deux États de la région, et que ces tribus soutiennent les Forces démocratiques syriennes (FDS) sur tous les fronts.

ANHA

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici