NPA: Erdogan ordonne, Macron exécute. Liberté pour les militants kurdes

0
740

MARSEILLE – La section marseillaise du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) condamne la criminalisation des militants kurdes en France et appelle à la libération d’une dizaine de Kurdes arrêtés pour « terrorisme » hier à Marseille, Paris et Draguignan.

 

« La police française vient de procéder à des perquisitions et interpellations chez des militantes et militants kurdes à Marseille et ailleurs en France.

Ces mesures policières contre les représentantEs d’un peuple en lutte sont inadmissibles.

De toute évidence, Macron et son gouvernement appliquent scrupuleusement les consignes du dictateur Erdogan plus que jamais décidé à mettre au pas toute résistance organisée en Turquie ou ailleurs, par exemple en décidant la dissolution du HDP, parti pro-Kurdes.

Alors que les combattantEs kurdes du PKK ont été et ont toujours été les adversaires les plus déterminés contre les bandes fascistes de Daech, ce parti est toujours inscrit sur la liste des organisations terroristes, sous la pression d’Erdogan et des États-Unis.

Comme d’autres avant eux, Macron et Erdogan pratiquent l’inadmissible amalgame entre les vrais terroristes et les résistants qui les combattent !

L’Histoire nous a appris que c’est décidément une vieille et lamentable habitude pour la police française de jouer les suppléants de pouvoirs dictatoriaux sur le territoire français !

Le NPA s’élève contre ces scandaleuses mesures policières et exige la libération immédiate et sans condition des militantEs kurdes poursuivis, et le retrait du PKK de la liste des organisations terroristes. »

 

 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici