TURQUIE. Depuis sa prison, Leyla Guven soutient la campagne pour la langue kurde

0
376
TURQUIE / BAKUR – La Plate-forme de la langue kurde et le Réseau de la langue et de la culture kurdes ont lancé le 21 février une pétition pour que le kurde devienne une langue officielle et éducative en Turquie où plus de 20 millions de Kurdes sont privés de leurs droits linguistiques. Des dizaines de milliers de signatures ont été recueillies jusqu’à présent dans le cadre de la campagne qui se poursuivra jusqu’au 15 mai. (Le lien vers la campagne de signature est ici)
 
La coprésidente du Congrès de la société démocratique (DTK) et ancienne députée HDP, Leyla Güven, a appelé à soutenir la campagne dans sa lettre écrite depuis la prison d’Elazığ.
 
Voici la lettre de Leyla Güven :
 
« Salutations chaleureuses depuis la prison d’Elazığ ;
 
J’espère que tout le monde va bien. Sans aucun doute, nous sommes dans des conditions difficiles et il n’est pas facile de rester bien. Cependant, c’est la réalité du peuple kurde qui a été sous pression dans ce siècle et c’est pourquoi nous disons toujours « vivre c’est résister ».
 
Mes chers camarades, nous sommes 8 femmes ici. Je ne ressens pas le besoin d’expliquer les conditions de détention. Tout le monde connaît bien ces conditions. Les prisons sont un espace de résistance et de lutte depuis 40 ans. Les prisonniers sont en grève de la faim depuis plus de 100 jours. Nous espérons que leurs demandes seront acceptées.
 
Chers volontaires kurdes, nous rencontrons de nombreuses difficultés dans les médias et la communication. Pour cette raison, nous avons du mal à obtenir des nouvelles de l’extérieur. Nous avons appris par la chaîne de télévision du Parlement que vous avez lancé une pétition le 21 février, Journée internationale de la langue maternelle. Nous sommes très heureux de ce travail important. Nous tenions à vous féliciter pour cette campagne. La langue kurde a été protégée de l’assimilation grâce aux mères kurdes. Cependant, comme les politiques sales envers le kurde n’ont jamais cessé, nous ne pouvons pas arrêter de travailler. La langue kurde a atteint un tel stade qu’elle est menacée de disparaître à cause des politiques d’assimilation. La principale raison de cette situation est l’hostilité envers la langue kurde.
 
Partout où le kurde est parlé, il est enregistré comme « X » [langue inconnue]. Partout où le kurde est parlé, il y a eu massacre, génocide culturel, ignorance d’un peuple. Malgré toutes ces attaques, les Kurdes n’ont pas cessé de parler dans leur langue maternelle. Malgré ces politiques, nous n’oublions pas la langue kurde. Nous continuerons à parler, en luttant comme toujours. La langue kurde a survécu jusqu’à aujourd’hui grâce à la résistance kurde. Nous n’abandonnerons pas la résistance. Nous soutenons la campagne que vous avez lancée et nous vous souhaitons de réussir dans votre travail. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici