ROJAVA. la Turquie et Damas tentent d’opposer la rue à l’administration kurde

0
541
SYRIE / ROJAVA – Le coprésident du Conseil exécutif de l’administration civile de la région de Manbij, Muhammad Khair Sheikho, a déclaré que le régime syrien et la Turquie tentaient de déstabiliser la sécurité et la stabilité du Rojava, mais que l’administration autonome poursuivait son travail pour assurer la paix et la stabilité dans la région.
 
Muhammad Khair Sheikho

Muhammad Khair Sheikho a accordé un entretien à l’agence ANHA au sujet des défis croissants auxquels l’Administration autonome du Rojava est confrontée depuis peu. Sheikho  a déclaré que: « Les zones de l’Administration autonome jouissent de la sécurité, de la sûreté et des moyens de subsistance, contrairement aux autres régions de Syrie, surtout après l’imposition de sanctions contre la Syrie et l’application de l’Acte César ».
 
Sheikho a évoqué les défis auxquels l’administration autonome est confrontée en déclarant que des acteurs extérieurs essayaient de saper la sécurité dans les régions de la Syrie du Nord et de l’Est mais que malgré les défis et les difficultés auxquels l’économie en général est confrontée, l’Administration autonome continuait ses efforts pour le développement en termes de services et d’attention aux conditions de vie des citoyens et des travailleurs au sein de l’administration.
 
Les menaces turques et les attaques en cours dans la région sont les défis les plus importants auxquels est confrontée l’administration autonome dans le nord et l’est de la Syrie, en plus des agissements des cellules dormantes de DAECH en parallèle avec les mouvements de la Turquie pour miner la stabilité et la sécurité de la région.
 
Sheikho a déclaré qu’en plus des menaces que représentent la Turquie et les cellules dormantes de l’État islamique, le régime central syrien tentait de semer la discorde et la confusion parmi la population du Rojava, dans le but de dresser la rue contre l’Administration autonome afin de créer le chaos.
 
La région a également souffert récemment de la propagation du coronavirus et des restrictions et mesures d’accompagnement qui ont affecté la vie et les services publics dans la région.
 
Parlant des défis dont fait face le Rojava, Muhammad Khair Sheikho a déclaré: « Les habitants des régions du nord-est de la Syrie vivent dans un état de sécurité et de stabilité malgré toutes les difficultés économiques, à commencer par la propagation du coronavirus et se terminant par des tensions sécuritaires et politiques dans les régions du nord et de l’est de la Syrie.
 
De nombreuses parties cherchent à déstabiliser cette sécurité et cette stabilité dans la région dans le but de frapper le projet d’administration autonome, qui est le modèle unique en Syrie.
 
Les partis extérieurs, menés par l’État turc et le gouvernement syrien, n’aiment pas cette sécurité et cette sûreté, ils utilisent donc tous les moyens pour déstabiliser cette stabilité, en attisant les dissensions entre toutes les sectes et composantes de la région.
 
Sheikho a mentionné que les récentes tensions dans la ville de Hasaka et Qamishlo en était un exemple, et a déclaré que les groupes paramilitaires du régime cherchent à aggraver les tentions dans la région.
 
Il a également mentionné les attaques répétées de la Turquie contre le nord et l’ouest de Manbij pour semer la peur et la panique parmi la population.
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici