SYRIE. Une crise économique pour achever les rescapés de la guerre?

0
156

SYRIE / ROJAVA – Avec la loi américaine (Caesar Act) prévoyant des sanctions pour les entreprises et les particuliers qui commercent avec le régime de Bachar Al Assad, c’est tout le peuple syrien qui est mis à genou. Ils ont survécu à des années de guerre et maintenant, ils sont menacés par la famine accentuée par les sanctions américaines. Même le Rojava kurde, « allié » des États Unis, est touché par le Caesar Act. Si la communauté internationale ne réagit pas vite, on assistera à une nouvelle crise humanitaire en Syrie à cause des sanctions économiques américaines.

« Aujourd’hui, la Syrie ne peut plus compter sur elle-même dans aucun domaine. Depuis la guerre, ce pays s’est transformé en un terrain de chasse ouvert aux intérêts russes et iraniens, ses principaux alliés qui ont mis la main sur une grande partie de ses richesses (ports, mines de phosphates, etc.) En plus d’être un champ de tir pour Israël, qui poursuit les milices pro-iraniennes du Hezbollah libanais. Sans oublier la Turquie qui occupe une partie de son territoire dans le nord peuplé de Kurdes, et dont on ignore les desseins », écrit le journaliste Henri Mamarbachi dans son article intitulé « Jours de misère en Syrie ».

 

A lire sur le site OrientXXI

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici