TURQUIE. Les frais de justice du policier qui a tué Kemal Kurkut pris en charge par le ministère de l’intérieur

0
145
TURQUIE / BAKUR – Les honoraires de l’avocat représentant le policier turc Yakup S. accusé d’avoir tué l’étudiant kurde Kemal Kurkut seront pris en charge par le ministère de l’Intérieur.
 
Lors des célébrations du Newroz à Diyarbakır, Kemal Kurkut, un étudiant kurde de 22 ans, a été abattu par un policier turc au point de contrôle à l’entrée de la fête.
 
Yakup S., a été acquitté le 17 novembre 2020 par la 7e Haute Cour pénale de Diyarbakır dans l’affaire où il était jugé pour «meurtre délibéré» de Kurkut*.
 
Il a été révélé que la police Yakup S., a demandé à la Direction générale de la sécurité le paiement des honoraires d’avocat pendant le procès.
 
Le policier a exigé le paiement de ses honoraires d’avocat sur la base de la disposition selon laquelle les honoraires de l’avocat affecté à la police seront payés sur le budget de la Direction générale de la sécurité.
 
Le 21 mars 2017, Kemal Kurkut, un étudiant kurde de 22 ans, a été abattu par un policier turc, devant des dizaines de journalistes et une foule rassemblée pour célébrer le Nouvel-An kurde, à Amed (Diyarbakir).
 
Après le meurtre de Kemal Kurkut, les policiers ont immédiatement confisqué les appareils des journalistes pour effacer les images afin de cacher leur crime. Mais le journaliste Abdurrahman Gök a réussi à cacher la carte de son appareil dans la poche arrière de son pantalon. Ainsi, quand les policiers ont fouillé son matériel, ils n’ont rien trouvé tandis que le journaliste leur a menti en disant qu’il n’avait pas eu le temps de prendre des images. Gök risque 20 ans de prison pour avoir caché les images du meurtre…

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici