ROJAVA. Crise humanitaire à Ain Issa suite aux attaques turco-jihadistes

0
457
SYRIE / ROJAVA – La Turquie et ses gangs islamistes ont intensifié leurs attaques contre la région kurde d’Ain Issa et l’autoroute M4, provoquant la fuite des civils sous les tirs aveugles qui ont fait de nombreux morts et de blessés. Les conditions hivernales aggravent la situation des déplacés qui ont laissé tous leurs biens derrière aux. 
 
Au cours de ces dernières semaines, la violence et l’intensité des attaques de la Turquie et de ses mercenaires contre la région d’Ain Issa ont augmenté. Devant cette situation, le bureau des organisations d’Ain Issa a publié un rapport dans lequel il a compilé les données sur les conséquences humanitaires des attaques, où il est clairement indiqué que l’avancée des forces d’invasion implique la dégradation des conditions humanitaires de la population.
 
Alors que les bombardements de l’armée nationale syrienne soutenue par la Turquie s’intensifient dans la région d’Ain Issa, au sud de Tel Abyad, près de 9 600 civils qui sont restés dans la zone de conflit ont été contraints de fuir. 38 personnes ont été blessées à la suite des bombardements aveugles, et au moins 8 personnes sont mortes. Certains corps n’ont pas encore été extraits des décombres.
 
Voici les détails du rapport préparé par le bureau des organisations à Tal Abyad – Ain Issa:
 
À partir de la date du 15 décembre 2020, les souffrances de la population d’Ain Issa et de ses villages ont augmenté récemment en raison de l’augmentation des attaques d’organisations armées soutenues par l’État turc et atteignant le sommet d’une catastrophe humanitaire, en particulier dans le saison hivernale où de nombreuses personnes ont quitté leurs villages et leurs maisons, laissant derrière elles tous leurs biens en direction de villages éloignés des lignes d’affrontements et de tirs aveugles d’obus turcs, dans l’espoir de retourner dans leurs maisons et leurs terres.
 
Un grand nombre de résidents locaux ont été récemment déplacés, en particulier des villages de lignes de choc tels que (Al-Jahbl – Mashraqa – Ain Isa al-Hayy al-Sharqi) en plus des villages occidentaux d’Ain Issa craignant les mobilisations des Turcs État qui menacent leurs villages de batailles soudaines.
A- Les villages de la Ligne Est ont été endommagés à la suite de la récente attaque lancée par l’occupation turque, qui est 1- le village d’Al-Jahbel, le nombre de familles assiégées est de 30, le nombre de familles déplacées est de 25 familles, dont environ 120 personnes, le nombre de martyrs est de 4, deux frères sont sous les décombres et le numéro 8 est blessé. Ils ont choisi les zones de l’administration autonome où ils ont fui vers la ville d’Al-Hisha et ont résidé sur des terres agricoles en raison du manque d’abris à la suite du déplacement précédent au cours du dixième mois (début des attaques).
B- Village d’Al-Mashraqa, le nombre de déplacés 34 familles (155 personnes), les déplacés se sont rendus dans la ville d’Al-Hisha, la zone d’Al-Shibl et le village de Tawila, notant que les habitants de ce village ont atteint de graves souffrances pour sortir en raison des bombardements aveugles et surpeuplés par la partie turque sans l’aide des forces russes
C- Quartiers d’Ain Issa – Environ 840 familles, dont environ 6500 personnes, ont fui vers la ville au cours des cinq derniers jours, vers le ville de Raqqa – villages au nord de Raqqa et villages d’Ain Issa loin des lignes de front.
2- Les villages de la ligne occidentale qui ont été vidés (…): Debs, Hoshan, Khalidiya, Atshana, Rummana, Koberlik, Korek, Qazali, Bir Arab Al-Jarin)
Les statistiques finales depuis le début des attaques du premier octobre jusqu’au 15 décembre 2020 sont les suivantes:
Le nombre de familles déplacées est de 1600 familles – près de 9600 personnes
15 villages et la ville d’Ain Issa ont été vidés de leurs populations
Le mouvement de déplacement se déroule en direction des villages limitrophes des villages vidés et le reste vers Raqqa et ses villages du nord et de l’est.
Le nombre de blessés est de 38 blessés – le nombre de tués est de 8.
Les forces turco-jihadistes visent ceux qui traversent la route M4, dont les civils déplacés, sous les yeux des forces russes qui ne réagissent pas.
Tal Abyad – Ain Issa
21 décembre 2020
Via RIC
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici