TURQUIE. Le parti d’extrême-droite turc MHP appelle à interdire le HDP

0
633

TURQUIE / BAKUR – Pervin Buldan, coprésidente du Parti démocratique des peuples (HDP) « pro-kurde », a commenté la demande du chef du parti d’extrême-droite Devlet Bahçeli (MHP) d’interdire son parti: « Personne n’a la force de fermer le HDP. »

Le président du MHP, Bahçeli a décrit le HDP comme une «structure de haine et de trahison qui se cache derrière la démocratie, la liberté et les droits de l’homme. »

Commentant cette manifestation verbale de haine du président du MHP, la coprésidente du HDP, Pervin Buldan, a déclaré: « En fait, nous n’avons pas vraiment besoin d’y répondre. Cependant, cette attente existe dans la population. Je tiens donc à préciser que personne n’a la force de fermer le HDP. »

La position agressive du président du MHP est une indication des conflits existants au sein de la coalition au pouvoir, a expliqué le coprésident du HDP, et a ajouté: « La déclaration de Devlet Bahçeli indique clairement qu’il y a une scission, une fracture dans la coalition. Bahçeli veut en fait envoyer un message à l’AKP en utilisant le HDP. Il attaque apparemment le HDP et Selahattin Demirtaş, mais à notre avis c’est une indication d’un conflit interne. C’est pourquoi nous vous conseillons de ne pas attaquer le HDP et Demirtaş et plutôt de résoudre les problèmes entre vous. »

Le MHP n’a pas de base sociale et n’est entré au parlement que parce qu’il s’accrochait à l’AKP, a déclaré Buldan et a ajouté: « Un parti qui n’a même pas assez de députés pour un groupe parlementaire à lui seul ne devrait pas prétendre s’attaquer au troisième plus grand parti. en Turquie . Quiconque a quelque chose à dire sur le HDP devrait d’abord enlever son chapeau et réfléchir cinquante fois avant de parler de nous et de Selahattin Demirtaş. Quels succès le HDP a-t-il eu ces derniers temps? Que pouvez-vous changer avec quelle approche stratégique? À qui peut-il causer des pertes? Qu’est-ce que le HDP et qui est Demirtaş? Quelle est leur base sociale? Que s’est-il passé lors des dernières élections? Avant d’ouvrir la bouche, vous devriez y penser. »

Selon Pervin Buldan, les dernières attaques du MHP à différents niveaux sont liées à la bonne performance de son parti. « Nous savons que l’agression résulte du fait que le HDP ne se laisse pas mettre à genoux malgré une répression massive et d’innombrables arrestations. Par conséquent, le HDP et Demirtaş sont attaqués. »

Mithat Sancar: Nous faisons confiance au peuple

Mithat Sancar, l’autre coprésident du parti, ne voit pas non plus de raison d’entrer dans la discussion sur l’interdiction du HDP: «Le pouvoir judiciaire est entre les mains du gouvernement. La fermeture de notre parti est hors de notre contrôle. Le gouvernement engage des procédures quand il le souhaite. Nous avons une vaste expérience dans toutes les formes d’opérations d’extermination légale. Nous ne laisserons pas cela nous arrêter, nous continuerons notre chemin. »

De l’opposition politique et sociale, Sancar exige une position commune contre «l’approche mafieuse» de l’AKP et du MHP. «Nous faisons confiance aux gens, à notre lutte, à notre détermination et à nos droits. Dans ce pays, le HDP est le parti avec la base la plus stable. (…) Notre pire sondage est à 11,5%. (…) »

ANF

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici