TURQUIE. Décès d’un commerçant kurde tabassé par des policiers turcs

0
228
TURQUIE – IZMIR – Le commerçant kurde, Mehmet Şerif Coşkun, qui a été battu par des policiers devant sa boutique le 13 novembre dans le quartier Kadifekale d’Izmir / Konak, est décédé le 25 novembre à l’hôpital où il était soigné. Il avait subi une crise cardiaque après avoir été frappé par 6 policiers.
 
Mahsun Öztekin, l’un des témoins de l’incident, a déclaré: « Mon ami Şerif a 25 ans. Il vit à Kadifekale depuis son enfance. Il tient une épicerie avec sa famille. Il était dans sa boutique vendredi. Il est sorti pour garer la voiture. Les policiers (…) sont venus et ont dit qu’ils voulaient faire du GBT [contrôle de routine]. Serif a dit: «Laissez-moi garer la voiture, vous pouvez le faire». 6 policiers ont fait sortir Serif du véhicule et ont commencé à le frapper. Alors qu’il était allongé sur le sol, ils l’ont pulvérisé du gaz poivré et lui ont donné des coups de pied. Une foule s’est formée lors de l’incident. Nous avons essayé d’arrêter la violence policière. Mais ils ont également utilisé la violence contre nous. Ils ont pris le téléphone de mon ami qui a filmé tout cela sur la caméra et supprimé les images. Ensuite, j’ai fait quelques minutes de vidéo. Ils voulaient également la supprimer, mais je n’ai pas donné mon téléphone. »
 
Mehmet Şerif Coşkun sera enterré demain au cimetière du village de Bate, à Mardin / Midyat.

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici