L’ONU et les « possibles » crimes de guerre d’Hayat Tahrir al-Sham à Idleb

0
91
Des jihadistes le groupe terroriste Hayat Tahrir al-Sham (HTS, anciennement Front al-Nosra) ont commis de nombreux crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Syrie, y compris dans les zones kurdes, depuis le début du conflit et nous avons l’ONU qui dénonce les « possibles » crimes de guerre de HTS à Idleb, ville syrienne sous le contrôle des islamistes alliés à la Turquie notamment ! On se demande pourquoi l’ONU a besoin d’insérer le mot « possibles » dans sa déclaration. Encore un peu, et l’ONU mettra entre les guillemets la qualification « terroriste » d’HTS.
 
La déclaration de l’ONU a été donnée par le site swissinfo:
 
« L’ONU dénonce de possibles crimes de guerre perpétrés par les djihadistes d’Hayat Tahrir al-Sham (HTS) à Idleb, en Syrie. Plusieurs exécutions sans un procès équitable ont été menées, a-t-elle affirmé vendredi à Genève.
 
HTS a affirmé cette semaine retenir une jeune humanitaire pour des charges criminelles. Plusieurs indications laissent penser qu’elle serait menacée d’être exécutée. Les djihadistes doivent immédiatement la relâcher, a affirmé à la presse une porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l’homme.
 
Il y a deux mois, la Commission d’enquête internationale indépendante sur la Syrie avait déjà ciblé ces djihadistes pour de possibles crimes de guerre comme des meurtres et de la torture. L’ONU a identifié de nombreuses personnes détenues et exécutées depuis un an par HTS et d’autres groupes dans la zone.
 
Parmi eux figurent des individus suspectés d’être proches d’entités kurdes ou des forces gouvernementales et accusés de meurtres. Les groupes armés continuent à imposer aux civils des violations de droits de l’homme, dit la porte-parole. En plus de neuf ans de conflit, les violences ont fait près de 390’000 victimes, selon l’ONU. »
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici