AccueilMoyen-OrientTurquieTURQUIE. Le parquet admet que les renseignements turcs étaient derrière le massacre...

TURQUIE. Le parquet admet que les renseignements turcs étaient derrière le massacre de Paris

TURQUIE – La députée du HDP Feleknas Uca a déclaré que le bureau du procureur d’Ankara, qui a ouvert une enquête contre elle, a avoué que le MIT avait organisé le massacre de Paris.
 
Une enquête judiciaire a été lancée contre la députée HDP Batman, Feleknas Uca, pour avoir participé à la commémoration de trois militantes kurdes assassinées à Paris le 9 janvier 2013, dont l’implication des services secrets turcs (MIT) a été pointée de doigt dès le début de l’affaire.
 
Uca a soumis une question parlementaire avec la demande au ministère de la Justice de répondre à l’expression « elles ont été neutralisées » utilisée par le bureau du procureur en parlant du meurtre des militantes kurdes Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Saylemez, à Paris le 9 janvier 2013.
 
Uca a demandé au ministre turc de la justice, Abdul Hamid Gül, de répondre à cette question : « Les autorités judiciaires françaises, qui ont arrêté le tueur Omar Güney après le massacre, ont révélé ses liens avec le MIT et ont confirmé qu’il était venu en Turquie trois fois avant le massacre. Ils ont essayé d’obtenir des réponses de l’organisation du MIT à Ankara et de ses institutions compétentes mais n’en ont reçu aucune ».
 
Uca a souligné que « ce massacre semble être démontré comme légitime par le Bureau du Procureur Général et porte la nature d’une confession lorsqu’il s’agit de la connexion d’Ömer Güney avec le MİT. »
 
Uca a posé les questions suivantes :
 
– La déclaration « ils ont été neutralisés » que le Bureau du Procureur d’Ankara a utilisée dans le rapport qu’il a préparé à mon sujet est-elle l’aveu que le massacre a été commis par le MIT ?
 
-Quelle est la relation d’Ömer Güney avec le MİT ? Est-il vrai que Güney travaillait pour le MIT ?
 
-Avez-vous l’intention de lever l’ordre de confidentialité du dossier d’enquête concernant l’assassinat de Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Şaylemez et de faire une déclaration publique sur le processus d’enquête ?
 
– Sept ans après le massacre, quelle est la raison pour laquelle cet assassinat n’a pas été élucidé et les responsables de l’assassinat n’ont pas été révélés ? Pourquoi les informations demandées par le ministère français de la justice et des affaires étrangères dans le cadre de l’enquête n’ont-elles pas été envoyées à la France ?
 
– Une enquête a-t-elle été ouverte contre les employés du MIT et les personnes qui ont donné des instructions, dont les noms sont mentionnés dans les enregistrements sonores ? Si oui, à quel stade se trouve cette enquête ? Ces personnes sont-elles toujours actives ?
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici