Les Talysh persécutés en Azerbaïdjan

0
146
En septembre dernier, l’Azerbaïdjan a déclaré une guerre sanglante contre les Arméniens du Haut-Karabakh* (Artsakh), dans le Caucase du Sud, avec le soutien actif de la Turquie. Depuis, les forces azéries sont accusées de commettre des crimes de guerre visant des civils et des soldats arméniens, dont la décapitation des prisonniers…
 
On va « profiter » du fait que les projecteurs soient braqués sur cette région pour parler d’un autre peuple persécuté par l’Azerbaïdjan: les Talysh. En effet, peu de monde en Occident savent qu’il y a un peuple millénaire menacé de disparition car il est privé d’Etat (comme leur « cousins » kurdes) en Azerbaïdjan où il se trouvent en grand nombre, ils sont interdits de parler leur langue ou de vivre leur culture. Ils sont forcés de s’assimiler à la nation azérie ou quitter leurs terres.
 
Un Talysh nous a fait parvenir le texte suivant en espérant que l’Occident « entendra » le SOS des Talysh Azerbaïdjan. Cette personne nous a demandé de ne pas divulguer son nom car il craint pour sa sécurité en Azerbaïdjan où ses semblables subissent des horreurs pour moins que ça.
 
Voici le cri d’un Talysh lancé à l’Occident :
 
« Avant de commencer à écrire, j’aimerais dire qu’en tant qu’organe de l’écosystème, en tant qu’êtres humains, nous sommes tous les gens de la même espèce, les enfants de l’humanité. Bien qu’il existe des peuples d’ethnies et d’ascendance différentes dans différentes zones géographiques, nous sommes tous des humains, et cela ne signifie pas que nous sommes hostiles aux autres êtres vivants de notre propre espèce. La beauté de la société humaine, de la civilisation, de l’histoire et de la culture réside dans la diversité des langues, des groupes ethniques, cultures et peuples différents! Le peuple auquel nous appartenons forme notre identité ethnique, notre identité est une couleur différente et une beauté différente pour le monde …
 
Avec cet article, je voudrais vous faire voyager au Moyen-Orient, plus précisément chez les Talysh, dans le Caucase.
 
Qui sont les Talysh ? Dans quelle mesure les peuples du monde connaissent-ils un tel peuple et une telle nation?
 
Comme on le sait, tous les États du monde ne se composent pas d’une seule nation, et même dans ce cas, nous avons une chance de ne reconnaître que les États au niveau international. Les événements politiques sont très changeants, c’est difficile à prévoir. Chaque nation a le droit de décider de son propre destin. Comme la nation kurde, la nation Talysh veut faire entendre sa voix dans le monde … Les nations moins connues ne sont pas des expositions! Ce sont des questions plus politiques, par contre cet article tentera de rester à l’écart du contenu politique de la maxime!
 
À l’instar des Kurdes, les Talysh sont l’une des nations autochtones les plus anciennes et les plus profondément enracinées du Moyen-Orient. Le règlement du Talysh est sur les rives sud-ouest de la mer Caspienne. La plupart d’entre eux vivent aujourd’hui dans les villes du sud de la République d’Azerbaïdjan. Peu importe la richesse et l’ancienneté de la nation et de la culture Talysh pour le patrimoine mondial, elles n’ont pas encore été étudiées en détail … Un bref regard sur l’étymologie, l’histoire, le nombre, la religion et la langue des Talysh nous aidera à mieux les connaître…
 
Étymologie du mot Talysh:
 
La formation du mot «Talysh» remonte au Moyen Âge. Il existe un certain nombre de divergences d’opinions concernant l’origine de ce mot. L’une des positions les plus répandues est liée à la division du travail dans les Kadusi.
 
Histoire des Talysh
 
Les grands ancêtres des Talysh sont considérés comme la « race » la plus élevée, comme les Kadus et les Aryens. Dans les travaux d’historiens grecs tels que Strabon, Hérodote, Plutarque et Dionysos, cette nation était présentée comme un guerrier.
 
Nombre de Talysh: Il n’y a pas d’informations complètes sur le nombre de Talysh en République d’Azerbaïdjan. Cependant, leur nombre serait d’environs un million.
 
Les Talysh parle le talysh, une langue appartenant à la famille des langues indo-européennes (comme le kurde et le perse).
 
La religion des Talysh
 
Bien que les croyances religieuses des Talysh soient basées sur le zoroastrisme, ils se sont ensuite convertis à l’islam à la suite des développements politiques et sociaux historiques au Moyen-Orient.
 
Des liens étroits unissent les Talysh et les Kurdes
 
L’un des facteurs qui rapproche les Kurdes et les Talysh, les deux nations les plus anciennes et les plus autochtones du Moyen-Orient, est le facteur linguistique. Le fait que les deux nations appartiennent au même groupe linguistique, facilite la communication entre elles et montre leur proximité historique. Son histoire est l’une des principales sources d’étude d’une nation. Historiquement, l’un des États les plus anciens du Moyen-Orient, l’État appelé « Medes », est mentionné dans les sources historiques comme un État où ces deux nations vivaient et possédaient ensemble. Le zoroastrisme, l’un des enseignements philosophiques les plus populaires au Moyen-Orient, a joué un rôle important dans la formation des cultures des Talysh et des Kurdes. Dans la philosophie zoroastrienne, qui a jeté les bases de la doctrine philosophique appelée zoroastrisme, des idées telles que l’égalité des sexes entre les femmes et les hommes, ainsi que l’égalité sociale dans la société sont devenues importantes et ont pris la forme d’un embryon. Le culte du zoroastrisme se retrouve dans un certain nombre de communautés talyses et kurdes encore aujourd’hui! Cela a également conduit les deux nations à célébrer la fête appelée « Newroz » [le nouvel-an célébré par plusieurs peuples de la région].
 
Les Talysh victimes d’assimilation et de discrimination en Azerbaïdjan
 
Aujourd’hui, en Azerbaïdjan, les Talysh n’ont pas la possibilité de recevoir une éducation dans leur langue maternelle, de lire les journaux et de regarder la télévision! Afin de recevoir une éducation dans la langue Talysh, les citoyens Talysh de la République d’Azerbaïdjan doivent se rendre au Canada ou en Arménie, car ce n’est que dans ces deux pays qu’il existe une spécialité des études Talysh. Ils doivent s’adresser aux institutions linguistiques, éducatives et publiques d’autres nations pour mener à bien cette activité en Azerbaïdjan.
 
La discrimination ethnique établie conduit à l’assimilation forcée des Talysh à un autre groupe ethnique (les Azéris) en Azerbaïdjan. Il ne fait aucun doute que cela a causé beaucoup de dommages au patrimoine culturel mondial. Même les représentants de partis politiques d’un certain nombre d’autres ethnies disent ouvertement que si les Talysh n’aiment pas l’Azerbaïdjan, ils peuvent quitter ce pays … C’est vraiment difficile d’être un Talysh en Azerbaïdjan !

Le drapeau du peuple Talysh

Image de couverture via Wikipedia 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici