Construisons une maison en bois pour les enfants kurdes de Lavrio !

0
195
ATHÈNES – On ne vous présente plus les 2 camps de réfugiés kurdes à Lavrio, en Grèce. Un camp accueillant des réfugiés kurdes fuyant la Turquie a été ouvert dans la ville grecque de Lavrio, à 60 km d’Athènes, il y a plus de 35 ans. A cause de la guerre en Syrie, l’invasion (par la Turquie) d’Afrin en 2018 et de Serkaniyê en 2019, un deuxième camp accueillant les réfugiés du Rojava a vu le jour à la périphérie de Lavrio.
 
Ces deux camps sont autogérés pas leurs occupants et ne reçoivent aucune aide du gouvernement grec, ni de l’Union Européenne, notamment à cause des pressions exercées par la Turquie qui qualifie de « terroristes » ces réfugiés qui ont fuit, certains la mort, d’autres la prison ou la torture en Turquie ou en Syrie… Ainsi, plusieurs centaines d’hommes, de femmes, d’enfants et de nourrissons ne vivent que de la solidarité populaire grâce à la mobilisation des militants à travers l’Europe.
 
Depuis quatre ans, le « Convoi solidaire » assure la collecte de dons d’argent et de matériels ainsi que leur acheminement vers les 2 camps de Lavrio. Régulièrement, les responsables des 2 camps de Lavrio réalisent des projets en réponse aux besoins vitaux des réfugiés: Un four à pain, des dortoirs pour les nouveaux arrivants, une école pour scolariser les enfants des camps, un atelier de couture pour les femmes réfugiées…
 
La solidarité est l’arme des peuples

Il est évident que sans l’aide financière de l’extérieur, les réfugiés kurdes de Lavrio ne peuvent mener à bien leurs projets, d’où leurs demandes d’aide qui sont relayées par des activistes/militants à travers l’Europe. Jacques Leleu fait partie des bénévoles du « Convoi solidaire ». Il vient de lancé un appel aux dons pour la construction d’une maison en bois pour les enfants du camp au centre de Lavrio. Cette petite maison en bois servira de lieu de jeux/activités pour des dizaines d’enfants du camp qui manquent de tout, sauf de l’amour de leurs parents.
 
Voici les détails pour la construction de la « maison des enfants », en espérant que vous pourrez y participer financièrement selon vos moyens, sachant que vos dons sont déductibles de vos impôts.
 
Trois raisons principales motivent le projet de la maison des enfants
 

1 – Lutter contre l’ennui. La vie des réfugiés dans les camps est  rythmée par l’attente, le désœuvrement, l’incertitude de l’avenir et l’ennui. En fait de rythme il faut plutôt parler d’un grand vide aux conséquences psychologiques importantes. Subir  une telle vie  dans un lieu de « non terre », un lieu de  transit sans perspective ni sortie peut paralyser les volontés les plus farouches et détruire les relations sociales. Cette mobilisation commune permet de « panser/penser le lieu » et donc de se l’ approprier.

2 – Coopérer à un projet collectif. Plusieurs groupes (kurdes, grecs, internationaux)  différents se côtoient dans les camps. Différents par la langue, la culture, la vie quotidienne. L’enjeu est de créer les conditions pour que ces groupes coopèrent au sein d’un projet collectif, ce qui  permet de se rencontrer et de tisser des liens à travers une expérience commune. 

3 – créer pour la durée : Les conditions de vie mais aussi le fait que les réfugiés sont en transit (toujours en partance) font qu’il y a peu d’actions qui œuvrent (s’inscrivent) dans la durée. Tout est éphémère. La conséquence est qu’il y a rarement de passage de relais. C’est pourquoi l’idée de créer la « maison des enfants » permettra à ceux-ci de jouer et de transmettre un « jouet commun ». Depuis 5 ans que nous intervenons dans les camps nous avons dépensé des sommes importantes en achat de jouets qui n’ont pas survécu aux premières semaines de leur utilisation. 

B – Qui ? 

Trois groupes se côtoient , dans les camps, régulièrement depuis des années. Les kurdes des camps, les grecs (initiatives solidaires), les internationaux (Convoi solidaire, Anthropia, Enfants solidaires, Entraide internationale, Avec les grecs 56, Puissance 5, Carovana solidale per Lavrio …).  

Pour les raisons ci-dessus il est importante que ces trois groupes participent au processus de construction (atelier pédagogique, création du plan de la maison, budget, recherche de matériaux et construction). 

Il est évident que ce projet est ouvert à tout groupe qui souhaiterait agir concrètement.  

C – Planning 

ACTION QUI QUAND COMMENTAIRES
Atelier pédagogique Rénata (Anthropia) Septembre  Rénata va animer 3 groupes d’enfants et de mamans. L’objectif est de produire des dessins de maisons. La question posée sera «imaginez votre maison de rêve»
Exposition des dessins Rénata Octobre Les dessins des enfants et des mamans seront exposés dans le camp. 
Schéma d’une maison Rénata Fin octobre  L’objectif est de retenir un schéma de maison à construire
Budget Un groupe de réfugiés Novembre L’objectif est qu’un groupe de réfugiés fasse les démarches auprès des commerçants pour établir le budget de la construction
Recherches de matériaux Un groupe de réfugiés, les solidaires Novembre L’objectif est de limiter les dépenses (qui seront prises en charge par les solidaires de France et de Suisse). Les réfugiés vont collecter des palettes et des boites métalliques d’huile. Les palettes seront démontées et les boites d’huile seront ouvertes pour faire le toit de la maison.
Construction de la maison Un groupe de réfugiés et les solidaires grecs, français, suisses.

Autres ?

10 premiers jours de décembre Le prochain «convoi solidaire» sera à Lavrio dans la première semaine de décembre. Les solidaires de France seront à Lavrio pendant 10 jours. Il est donc nécessaire que l’ensemble des objectifs en amont soient réalisés pour que l’équipe du «convoi» participe à la construction.

D – Liste des matériaux.

La liste ci-dessous n’est pas exhaustive. Elle sera complétée ultérieurement par le groupe de travail.

1 – matériaux de construction : bois (tasseaux, planches), revêtement pour la toiture, moquette, plaque de caoutchouc pour le sol…

2 – vis, clous, angles métalliques 

3 – matériel de construction : perceuse, scie, cloueuse, marteaux, roues grand diamètre (la maison sera mobile) 

E – Dons financiers

Nous pourrons acheter les matériaux sur place. Il nous faut donc de l’argent. Le budget sera fixé par le groupe de travail. Nous pouvons défiscaliser les dons.

Texte rédigé par Emmy (médecin psychiatre athénienne) et Jacques Leleu 

 
L’image contient peut-être : 2 personnes, texte qui dit ’LE convot solidaire solidarité est l'arme des peuples La’
 
 

REPONDRE AU COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici